Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


L'eau et la terre

Publié par Choupynette de Restin sur 24 Janvier 2011, 10:09am

Catégories : #Ma bibliothèque

Comment raconter l'irracontable? Beaucoup d'auteurs, de réalisateurs se sont penchés sur les grandes tragédies notre époque que sont les génocides. Maus d'Art Spiegleman est un des chefs d'oeuvre qui ont réussi le pari risqué de raconter l'horreur, sans tomber dans le pathos, la facilité, le glauque, la vengeance et j'en passe.

Séra, dessinateur qui m'était jusque-là inconnu, était au Cambodge quand les Khmers rouges ont pris le pouvoir en 1975. Comme http://www.bdselection.com/imagesbd/l/leauetlaterre/leauetlaterre_gc.jpgbeaucoup d'étrangers (il est français), il fut expulsé du pays. Il raconte dans cette magnifique bande dessinée l'horreur des années Pol Pot, de l'Angkar et des deux millions de morts.

L'eau et la terre propose des récits croisés. Un soldat Khmer, une jeune fille orpheline, des citadins déplacés, des paysans. Tous jetés sur les routes sur l'autel de la "plus pure" des révolutions. Des récits qui se croisent, qui semblent parfois avancer en parallèle, et qui comptent, par le détails, la folie khmère, les massacres et le désespoir. Les lunettes comme signature au bas d'un arrêt de mort. Et la survivance comme malédiction. Car tous ces personnages disent "je ne suis pas mort". Quand tous leurs proches ont disparus, eux restent là, errant, incertains.

Séra propose ici un récit très intéressant, à la fois lucide et pudique, qui sait dire l'horreur sans vulgarité, mais avec une certaine poésie. Ce qui m'a attirée, c'est le dessin. Fouillant parmi les BD de la médiathèque, je suis tombée tout à fait par hasard sur cette oeuvre, et le dessin si beau m'a tout de suite plu. C'est un dessin sublime, dans des tons de sépias ou de verts, qui réussi a être tout ensemble flou, précis, fantômatique, poétique aussi. Je regrette cependant que les personnages m'aient été si peu reconnaissables. De plus, on passe d'un récit à un autre sans transition, et je me suis un peu perdue parfois. Si bien qu'au bout d'un moment, j'ai cessé de chercher qui était qui.

J'ai trouvé très intéressant le procédé d'insérer des cartes illustrant les mouvements de population ainsi que des pages où sont inscrits des proverbes ou slogans Khmers.

Une très belle bande dessinée, très humaine sur un drame dont finalement on parle peu.

Extrait publié pour les Jeudi citation.

Interview de l'auteur.

Commenter cet article

miriam 08/02/2011 09:04



j'ai commandé par hasard ce livre : je ne llis jamais de BD et j'ai cru que c'était un livre "écrit". j'ai été bluffée par le graphisme et les couleurs. Je n'ai pas encore eu le temps de le lire
: jeudi nous partons au Cambodge. je vous réécrirai mes impressions après lecture



Choupynette de Restin 08/02/2011 10:16



bonne lecture et bon voyage!



Nanne 05/02/2011 18:18



C'est vrai que depuis "Maus" de Spiegelmann, les auteurs de BD se sont libérés et parlent - à travers leurs dessins - des horreurs de la guerre un peu partout et à toutes les époques. J'ai vu
cette BD à la bibliothèque, mais je n'ai pas pu la lire,  parce que ce conflit du Cambodge et des Kmers rouges me reste à l'esprit malgré mon très jeune âge à l'époque des faits ! Les images
de cette période m'ont traumatisée à jamais !



Choupynette de Restin 06/02/2011 09:20



Je comprends. Cette BD reste très "soft" au niveau des images, mais si tu as tes propres images en tête, cela ne change rien! bon dimanche!



Marie 26/01/2011 08:39



Cette BD à la fois m'attire et me fait peur...


 



Choupynette de Restin 28/01/2011 19:35



ce n'est pas trop détaillé dans les horreurs, donc, cela reste lisible, même pour les âmes sensibles...



maggie 25/01/2011 11:28



Bien que je lise rarement des BD, je note ce titre car cela me fera découvrir un sujet quasi inconnu de moi, d'une manière originale...



Choupynette de Restin 28/01/2011 19:36



tu verras, les dessins sont vraiment magnifiques!



Joelle 25/01/2011 08:59



Vu que je ne connais rien à cette période dans ce coin du monde, je suis très intéressée ... je trouve qu'aborder ce sujet avec une BD est une bonne idée !



Choupynette de Restin 28/01/2011 19:37



oui, c'est facile d'accès, beau à regarder et cela permet de s'initier à cette période de l'histoire facilement.



Nous sommes sociaux !