Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Maus - Art Spiegelman

Publié par Choupynette de Restin sur 5 Novembre 2010, 13:07pm

Catégories : #Ma bibliothèque, #coups de coeur

il y a des oeuvres qui sont ce que l'on appelle des incontournables. Trop souvent utilisé à mon goût, "incontournable" est devenu un terme galvaudé qui a perdu presque totalement son veritable sens. Voilà pourquoi je n'aime pas du tout cet adjectif. Et pourtant.

http://idata.over-blog.com/1/56/36/50/Comics/Maus.gifMaus, je vous le dit cher lecteur, est incontestablement un incontournable. Pourquoi? Parce que dans la montagne d'oeuvres qui se targuent de participer du devoir de mémoire, il ressort comme un récit fort, juste, lucide, d'une grande intelligence.

Art Spiegleman l'auteur de cette bande dessinée y raconte l'histoire de son père, Vladek, et de sa mère, juifs polonais, ayant survécu (mais ont-ils vraiment survécu?) à la Shoah. On y voit au fil des tomes la montée de l'anti-sémitisme, les brimades, la réduction progressive des droits et des libertés. Cette famille autrefois riche, propriétaire de manufactures, se voit réduite au troc, à se cacher dans des caves et des granges, des faux-plafonds ou les égoûts. Puis, viennent les camps, les morts, le travail forcé, la maladie et la cruauté.

Alternant passé et présent, Spiegelman montre également toute la difficulté de vivre après la tragédie, les séquelles sont indélébiles. Sa mère se suicide. Son père est obsédé par le gaspillage et l'argent. Malade. Et raciste.

Je le disais en début de billet, c'est une oeuvre intelligente et lucide. L'auteur n'occulte rien (ou presque, je suppose) de l'histoire, du caractère des protagonistes, y compris de son père, qui traite les Noirs de voleurs, de parasites. C'est là l'une des grandes forces de cette bande dessinée, sa quête de vérité et de justesse.

J'ai trouvé, au premier abord, le dessin très sombre, pas vraiment agréable à la lecture. Mais, au fil des pages, ce style faisait de plus en plus sens à mes yeux. Les personnages juifs sont représentés comme des rats (Maus), les Allemands sont des chats, les Français des grenouilles, et les polonais... des porcs. Le symbolisme est fort.

Une très grande oeuvre, nécessaire. Mes mots sont bien pauvres en comparaison de sa force, de son intelligence. Je ne peux que vous le recommander vivement.

Commenter cet article

ulaz 24/11/2010 08:40



D'accord à 100% avec ton billet, cette oeuvre est incontournable et très poignante. A recommander vivement à tous et toutes



Choupynette de Restin 24/11/2010 15:09



Absolument!



sylvie 22/11/2010 10:29



J'ai lu cette BD il y a pas mal de temps, mais c'est une oeuvre qui marque. Incontournable et magistral sont des adjectifs qui lui vont bien en effet.



Choupynette de Restin 22/11/2010 14:38



C'est je pense l'un des meilleurs ouvrages que j'ai lus sur le sujet.



100choses 19/11/2010 11:45



Un oeuvre à connaitre vraiment. Et pourtant, j' y suis allée plutôt à reculons : bd et animaux pour traiter d'un tel sujet, je n'avais pas vraiment confiance, mais le résultat est magistral!



Choupynette de Restin 20/11/2010 10:02



oui, moi aussi je n'étais pas très "sûre" d'aprécier le dessin, et l'utilisation d'animaux à la place d'humains, mais finalement c'est une idée excellente.



Armande 10/11/2010 10:13



Un tag t'attend sur mon blog !



DF 09/11/2010 22:33



Bonsoir Choupynette! 

Rien à voir, mais je viens de te taguer! C'est ici:


http://fattorius.over-blog.com/article-tag-des-quinze-60647825.html


Bien du plaisir! Et à bientôt!



Nous sommes sociaux !