Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


L'aigle de la 9ème légion

Publié par Choupynette de Restin sur 12 Mai 2011, 06:11am

Catégories : #Petit & grand écran

Marcus Flavius Aquila, nouvellement promu centurion, demande à être envoyé en Bretagne pour sa première affectation sous ce titre. Il traîne avec lui le déshonneur familial: son père, lui aussi centurion, a disparu avec toute sa légion (5000 hommes) dans le nord de l'île, et ainsi perdu l'aigle impérial.  Dès ses premiers jours, Marcus fait preuve d'une grande http://img.over-blog.com/380x506/2/21/59/58/DOC03/aigle-neuvieme-legion-affiche.jpgbravoure qui lui vaut le respect de ses hommes...et d'être réformé à cause de ses blessures. Quand il apprend que l'aigle de la 9ème aurait été vu au nord du mur d'Hadrien, il décide de partir avec son esclave Esca, un Breton, et de retrouver le symbole afin de restaurer l'honneur de son père.

Evidemment, rien n'est moins facile, et voilà notre homme perdu au fin fond de la cambrousse bretonne, avec pour seul aide un esclave, Esca, fils de guerrier vaincu par Rome. Le centurion est-il bête ou juste naïf? Je ne spoilerai pas la suite.Mais vous vous en doutez, non?

Que dire de ce film? D'abord que ce fut un bon moment de ciné. Après, c'est une réflexion très classique sur une super-puissance qui règne sur son monde, avec tout ce que cela implique de violence, de haine, l'étranger considéré comme barbare, non civilisé.

Il y a aussi le bla-bla sur l'honneur. Ah l'honneur! Que n'entend-on ce mot à longueur de scènes! Un leitmotiv si puissant qu'il mène des hommes à la mort.Un concept qui vaut, aujourd'hui encore, justification pour des guerres et des meurtres.

De même, c'est la confrontation (un peu survolée cependant) entre deux hommes qui dépendent l'un de l'autre pour vivre, suivant le "monde" où ils évoluent. Classique retournement de situation quand ils passent le mur: l'esclave prend l'ascendant sur le maître, incapable de survivre dans cet environnement hostile dont il ne maîrise même pas la langue. Et pourquoi? Le latin est LA langue civilisée non?  Pourquoi aller apprendre une autre langue. Ca ne vous rappelle rien, ça?

Bref, un film avec pas mal de testostérone, mais qui n'est pas dénué de réflexion, j'aurais juste aimé qu'elle soit un peu plus subtile. Et puis, le tout est quand même très manichéen, même si une ou deux scènes chez les "Barbares" du peuple des phoques montrent que ils ne sont pas "si méchants". Peut-être que le film aurait mérité de donner plus de place à la vision d'Esca.

Côté action, c'est plutôt bien fait (la libération des otages au début!), l'image est belle, l'ambiance et l'angoisse sont savamment distillées, servies par une musique envoûtante. (Un rien flippante selon MS). Après, pour moi, ce n'est pas http://www.myloubook.com/media/02/02/3498986950.jpgle film de l'année. Je lui ai préféré l'autre film du réalisateur, Le dernier roi d'Ecosse.

L'avis de Cachou

Ce film est ma deuxième participation au défi de Lou et Maggie Back to the past!

Commenter cet article

L


Trop de testostérone pour moi :)



Répondre
C






O


Le dernier roi d'Ecosse est une merveille ! Tant de cruauté,  de cynisme, cette afrique en guerre avec elle-même, j'ai adoré ! J'irais peut-être voir l'aigle de la neuvième légion, parce que
j'aime l'histoire de la 9ième fulminata, elle est épique !



Répondre
C


j'ai vu que ce film était tiré d'un roman, je compte bien aller lire l'histoire de cette légion!



D


Bonjour Choupynette, comme je dis souvent, c'est un film pour "garçons" mais pourquoi pas? Le réalisateur n'est pas n'importe qui. Moi aussi, j'avais beaucoup aimé Le dernier roi d'Ecosse. Bonne
journée.



Répondre
C


Oui, un film pour garçon, ce n'est pas faut. J'aurais apprécié un peu plus de nuance et de subtilité. Après tout, ils portaient des jupettes en cuir à l'époque... :))



Y


Thierry a trouvé que le peuple du phoque était par trop iroquois (en même temps il a découvert le mud d'Hadrien, quand même il l'avait déjà vu en film mais je crois que jusque là il avait pensé
que c'était une licence poétique :-))) mais moi j'ai aimé... ça change un peu de ce qu'on voit souvent sur l'époque, le contexte était assez crédible... et puis il y a la testostérone, tu as
remarqué qu'il n'y a pas une femme dans ce film ou presque ? et le héros a vraiment une tête de romain ou de super héros, un truc comme ça :-))))



Répondre
C


oui, moi aussi, je les ai trouvés très "indiens"...


oui, j'ai remarqué. a part celle qui lui donne a boire et le nettoie quand ils arrivent au camp des peinturlurés et les filles qui le reluquent quand il vide le poisson... pas une nenette à
l'horizon. C'était une époque d'hommes faut croire. :)


chaning tatum est vraiment pas mal. il fut mannequin apparemment.



Nous sommes sociaux !