Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Une catastrophe naturelle

Publié par Choupynette de Restin sur 19 Février 2010, 09:11am

Catégories : #Ma bibliothèque

Encore une fois, j'ai mal choisi... Une catastrophe naturelle avait sur le papier tout pour me plaire. Histoire de soeurs se ressemblant comme deux gouttes d'eau ayant pour un jour échangé leurs identités. L'une, Lidy, sera tuée lors de la fameuse catastrophe naturelle qui a frappé la Hollande dans les années 1950; l'autre, Armanda, prendra sa place de mère et d'épouse.
Tout pour me plaire donc, mais à l'arrivée, un livre que j'ai péniblement lu. L'auteure alterne les chapitres sur l'après catastrophe pour Armanda sur plus de vingt ans, et chapitres sur la descriptions des dernières heures de Lidy, la lutte pour la survie. Malheureusement, aucun de ces deux personnages n'a pu attirer ma sympathie. Lidy est restée longtemps extérieure à sa propre expérience de la "super tempête" qui se déchaînait. Armanda, quant à elle, s'enfonce dans des questionnements que je n'ai toujours pas compris. Entendons nous: le questionnement sur l'après décès d'une soeur si proche, après avoir pris sa place en tant que mère, épousé son mari, etc... est totalement compréhensible. Sauf que: en lisant ces paragraphes, je n'ai tout simplement rien compris... tout comme Sjoerd, le fameux mari. Et la répétitioin des ces lignes obscures m'ont petit à petit distanciée de l'histoire.
De Moor a voulu, à chaque chapitre sur Armanda, raconter un épisode marquant de ces vingt ans depuis la mort de Lidy (dont le corps ne sera - probablement- retrouvé qu' à la fin du roman), mais si on plonge quelques fois dans les pensées d'Armanda, ces plongées sont maladroites et sème la confusion dans l'esprit du lecteur. Reflet de la confusion d 'Armanda? Très probablement. Mais perdre son lecteur n'est pas forcément la meilleure façon de lui raconter une histoire...
Merci à Babelio et aux éditions Libella Maren Sell pour l'envoi.

Commenter cet article

Marie 27/02/2010 16:40


Bon... Ton commentaire me donne envie de passer mon tour pour ce roman !


Choupynette de Restin 27/02/2010 20:00


passe, passe!


Cryssilda 24/02/2010 10:13


Ah... moi je n'ai pas été si perdue que ça... peut être parce que finalement je ne me suis pas vraiment vraiment attardée sur le cheminement intérieur d'Armanda, avec laquelle je n'étais de toutes
façons pas d'accord ;)


Choupynette de Restin 24/02/2010 11:20


ouais... seulement, sa vie tient quand même une grosse partie du bouquin alors... :)) et comme toi, je l'ai trouvée vraiment bizarre cette fille!


freude 24/02/2010 09:08



Et un de moins à lire, c'est déjà ça ! C'est vrai que la couverture est sympa ! Vive le marketing !



Choupynette de Restin 24/02/2010 11:22


hihihihi :))


Manu 21/02/2010 10:35


Cryssilda est plus enthousiaste que toi. Mais je ne pense pas que ça me plairait non plus. Puis une agonie qui s'éternise, non merci. Et j'ai du mal à comprendre cette histoire de prendre la place
de sa soeur auprès de son mari


Choupynette de Restin 21/02/2010 18:25


oui, j'ai vu son billet... c'est pas vraiment une agonie au sens de râles, sang, etc...
Quant à prendre la place de sa soeur... j'ia toujours pas compris non plus.


Ys 19/02/2010 12:23


Ah, ces livres qui ont tout pour plaire et auxquels on n'accroche pas... les couvertures, les résumés sont trop bien faits parfois, bien mieux que le contenu finalement !


Nous sommes sociaux !