Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Amhrán na bhFiann

Publié par Choupynette de Restin sur 13 Février 2010, 09:57am

Catégories : #Parlons rugby

Oui, ça a l'air barbare vu comme ça, mais c'est le titre de l'hymne irlandais, en français Chanson d'un soldat. Pour ce deuxième billet dans le cadre du Tournoi des VI Nations de rugby, c'est donc de l'Irlande qu'il sera question, puisque la France reçoit les hommes au Trèfle à Paris dans quelques heures.
Amhrán na bhFiann, donc. Cela se prononce "awron na vièn", ou quelque chose comme ça. Parce que ce qu'il faut bien comprendre avec le gaëlique, c'est que c'est même pas la peine d'essayer de lire et de "dire" ce que l'on lit. La prononciation des lettres n'a vraiment rien à voir avec ce que l'on peut imaginer de prime abord à la lecture. Le mieux, c'est de le faire, comme qui dirait, à l'oreille, merci Youtube!
Mais passons.  L'histoire de cet hymne. Vous le savez peut-être, l'Irlande n'est devenue indépendante qu'au début du XXème siècle, après une lutte âpre contre les autorités britanniques. Cependant, elle reste divisée, puisqu'une partie de l'Ulster historique fait partie du Royaume Uni. Les paroles de l'hymne furent écrites par Peadar Kearney en 1907, qui composa également la musique avec Patrick Heeney. Le texte fut publié pour la première fois dans le journal indépendantiste Irish Freedom en 1912. A l'époque, il était encore assez peu connu. Mais petit à petit il se répendit grâce notamment à l'Easter Rising (Soulèvement de Pâques) de 1916 durant lequel il fut entonné par les rebelles du General Post Offices (La Poste irlandaise... ils bougeaient beaucoup là bas !) et  par les Irish Volunteers, une sorte de milice. Puis il fut repris dans les camps d'internement où les prisonniers politiques et les "terroristes" irlandais étaient enfermés.
Après l'indépendance subséquente à la guerre civile de 1919-1921, le chant devint un air populaire de l'armée nationale, qui contenait dans ses rangs les membres de l'IRA. La question de l'hymne était à l'époque épineuse. Les ex-Unionistes souhaitaient conserver God Save the King, d'autres considéraient qu'Amhrán na bhFiann n'était pas approprié, et lui préféraient "Qu'Erin se souvienne" qui fut d'ailleurs utilisé lors des jeux olympiques de Paris en 1924. Un journal organisa par la suite un concours où les lecteurs pouvaient proposer de nouvelles paroles. Mais les meilleurs textes ne rencontrèrent pas l'approbation générale. Amhrán na bhFiann était quant à lui toujours très populaire chez les nationalistes, et chanté notamment lors des matchs de sports gaëliques.
Il fut finalement adopté en 1926. A l'origine, Kearney avait écrit les paroles en anglais, mais elles furent ensuite traduites en irlandais par Liam O Rinn en 1923.
Pour la petite histoire, cet hymne a donné lieu a des batailles juridiques sur les droits d'auteurs/royalties. Dernier épisode en date en rapport avec Amhrán na bhFiann, le premier brouillon de l'hymne fut vendu aux enchères en 2006 pour la coquette somme de €760 000!!
L'hymne officiel est composé du seul refrain (seule partie que je traduirai donc en français) car l'armée avait pris l'habitude de ne jouer que le refrain, on estimait à l'époque que la longueur du texte lui était préjudiciable.

 

Les paroles (vous pouvez retrouver le texte en entier en gaëlique et en anglais ici)

Sinne Fianna Fáil / Nous sommes les soldats du destin
A tá faoi gheall ag Éirinn / Dévoués à l'Irlande
Buíon dár slua / Certains de notre armée
Thar toinn do ráinig chugainn, / Sont venus d'outre-mer nous rejoindre
Faoi mhóid bheith saor / Jurés d'être libre
Sean tír ár sinsear feasta / Notre patrie antique
Ní fhágfar faoin tíorán ná faoin tráill / Ne subira plus la tyrannie ni l'esclavage
Anocht a théam sa bhearna baoil / Ce soir nous allons à la trouée du danger
Le gean ar Ghaeil chun báis nó saoil / Fidèles aux Irlandais à la vie et à la mort
Le gunna scréach faoi lámhach na bpiléar/ Sous le tonnerre des canons et l'éclat des balles
Seo libh canadh' Amhrán na bhFiann./ Chantons la chanson du soldat.


 

La particularité de l'équipe de rugby d'Irlande est qu'elle réunit des joueurs Irlandais et Nord-Irlandais. De ce fait, un autre hymne est chanté par l'équipe lorsqu'elle joue à l'extérieur comme ce sera le cas aujourd'hui à Paris. (Quand ils jouent à Dublin, les deux sont chantés). Ce deuxième hymne c'est Ireland's Call, écrit par Phil Coulter en 1995 suite à une commande de la Fédération Irlandaise de Rugby.


Ireland's Call

Come the day and come the hour / Vienne le jour et sonne l'heure
Come the power and the glory / Vienne la puissance et la gloire
We have come to answer/ Nous sommes venus pour répondre
Our Country's call/ A l'appel de notre pays
From the four proud provinces of Ireland/ Des quatre fières provinces d'Irlande

Chorus
Ireland, Ireland,
Together standing tall/ Ensemble nous faisons face
Shoulder to shoulder / Epaule contre épaule
We'll answer Ireland's call/ nous répondrons à l'appel de l'Irlande

From the mighty Glens of Antrim/ Depuis les redoutables Glens of Antrim
From the rugged hills of Galway/ Jusqu'aux falaises escarpées de Galway
From the walls of Limerick/ Depuis les murs de Limerick
To Dublin town / A la ville de Dublin
From the four proud provinces of Ireland / Des quatre fières provinces d'Irlande
(Chorus)

Hearts of steel/ Cœurs d'acier
And heads unbowing/ Et têtes qui ne s'abaissent pas
Vowing never to be broken/ Jurant de ne jamais être brisés
We will fight, until/ Nous combattons jusqu'à ce que
We can fight no more/ Nous ne puissions plus combattre
From the four proud provinces of Ireland/ Des quatre fières provinces d'Irlande
(Chorus)

 

 

Commenter cet article

Cryssilda 24/02/2010 12:24


Merdouille !!! ;) Je pense pas qu'il y ait du gaélique irlandais à Toulouse.....


Choupynette de Restin 24/02/2010 20:00


comme tu dis! ;)


Cryssilda 24/02/2010 12:20


Nan nan, c'est une fois par semaine au centre culturel irlandais, le soir. Tu es sur Paris ?


Choupynette de Restin 24/02/2010 12:22


eh non... et je me vois mal monter de toulouse toutes les semaines ;P


Cryssilda 24/02/2010 11:21


Oui cours de gaélique irlandais :)


Choupynette de Restin 24/02/2010 12:18


Vous prenez des cours à distance? moi ça m'intéresserait bien je pense, faut voir si j'ai le temps! :))


Cryssilda 24/02/2010 10:16


Ah merci pour ce billet!! Je ne connaissais pas l'histoire de cte hymne, mais il est présent dans plein plein de films !! Et pis bravo pour ta tentative de gaélique, justement on cherche de
nouvelles recrues pour l'année prochaine, ça t'intéresse pas??? :)))))


Choupynette de Restin 24/02/2010 11:19


qu'est-ce que vous faites? vous prenez des cours de gaelique? irlandais, écossais?


Marie 16/02/2010 13:26


Fanatique va ! lol !
Bien sûr, à la maison, j'étais la seule à ne pas regarder le match !
En tous cas, merci pour ces lignes culturelles !  :-)


Nous sommes sociaux !