Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Par un matin d'automne

Publié par Choupynette de Restin sur 12 Mars 2013, 09:51am

Catégories : #Ma bibliothèque

Fin des années 1980. Leonora Galloway entreprend un voyage en France avec sa fille Penelope. Elles se rendent à http://img.over-blog.com/200x314/1/33/87/02/Images-8/par-un-matin-d-automne.jpgThiepval, au mémorial franco-britannique célébrant les soldats décédés lors de la bataille de la Somme. Le nom du père de Leonora y est gravé. Mais la date pose problème: il serait mort un an avant la naissance de Leonora.

C'est le point de départ de ce long roman de Robert Goddard, écrivain britannique prolifique. Qui est le père de Leonora? Qui a assassiné Ralph Monpesson? A Meongate, demeure où grandit Leonora, orpheline de père et de mère, les mystères s'accumulent, la haine n'est jamais loin.

Difficile de lacher ce roman, qui du point de vue du style n'a pourtant vraiment rien d'exceptionnel. Mais Robert Goddard, malgré un début laborieux, sait tenir son lecteur en haleine, créant une atmosphère où les non-dits sont légions. La réussite de ce roman tient dans sa structure, qui n'est pas sans rappeler celle de l'excellent Cercle de la croix de Iain Pears: les narrateurs se succèdent, apportant chacun son point de vue sur les évènements. Et l'on découvre petit à petit, la réalité, ou du moins, les différentes versions de la réalité, qui nous amèneront finalement à l'éclaircissement des différents mystères de Meongate et de sa famille.

Sur fond de Première guerre mondiale, Goddard nous emmène au coeur d'une famille pour le moins étrange. Les différents personnages ont chacun une personnalité bien marquée, sans (trop) tomber dans la caricature. Jalousie, avidité, mensonge, trauma de guerre, autant de thèmes abordés dans ce roman qui nous plonge dans une autre époque - voire même dans plusieurs. En effet, l'intrigue se déroule sur près de 70 ans. Les rebondissements sont nombreux, mais parfois cousus de fil blanc (j'ai deviné assez facilement la surprise finale).

Un livre qui a ses défauts, mais qui reste très agréable à lire.

Les avis de Karine, Manu et Lystig.

Commenter cet article

anjelica 16/03/2013 01:17


j'avais vraiment bien aimé, même comme toi, j'avais trouvé le départ un peu difficile à prendre...

Choupynette de Restin 16/03/2013 15:46



oui, ça met du temps à se mettre en place, un peu comme le Stephen King que je lis en ce moment.



Dominique 13/03/2013 10:06


j'ai lu le précédent Esther Mallonder (ou quelque chose comme ça) il avait le même défaut d'un récit très improbable, avec des rebondissements auxquels je n'ai jamais cru


Dommage car il y a effectivement un certain plaisir de lecture

Choupynette de Restin 16/03/2013 15:49



Heather Mallonder! ;) du coup, je crois que je ne le lirai pas forcément celui-là!



Manu 12/03/2013 19:56


Je suis hyper bon public pour ce genre de romans, donc j'ai adoré !

Choupynette de Restin 16/03/2013 15:49



c'est agréable en effet, malgré ses défauts. :)



Valérie 12/03/2013 13:39


J'ai lu son dernier qui m'a bien plu. Ce sont surtout des romans d'ambiance je pense. 

Choupynette de Restin 12/03/2013 15:25



oui, c'est ça. PAs mal d'ambiance, assez peu d'action. Agréable. Je ne vais pas me jeter sur tous ses romans là, tout de suite, mais c'était sympa.



Alex-Mot-à-Mots 12/03/2013 13:24


Pas tentée par le début laborieux et l'intrigue cousue de fil blanc. Mais tu as passé un bon moment, c'est déjà ça.

Choupynette de Restin 12/03/2013 15:25



on m'en avait parlé en bien, il fallait que j'essaie. C'est chose faite. C'est agréable en effet.



Nous sommes sociaux !