Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


On n'avait rien à faire ici - Thomas Olsson

Publié par Caroline sur 7 Novembre 2017, 14:59pm

Catégories : #Ma bibliothèque, #coups de coeur

on n'avait rien à faire ici thomas olsson bande dessinée album éditions l'agrume

Greenhithe, mai 1845. Sir John Franklin embarque avec 135 hommes sur deux navires pour l'expédition cherchant le passage Nord-Ouest, un raccourci entre l'Europe et l'Asie.

Entre tous ces hommes, on suit Thomas Evans, un jeune orphelin de 14 ans. L'expédition se passe sans encombre, jusqu'à ce que les deux bateaux se retrouvent prisonniers des glaces.

Avec un humour noir, des situations cocasses et loufoques, Thomas Olsson nous fait découvrir le quotidien de ces hommes ainsi que leur tragique destinée, emplie de questions et de mystères.

Une expédition fatale dans le grand Nord Canadien en 1845

Dans un camaïeu de bleus rappelant la glace et le froid, Thomas Olsson retrace la tragique expédition du Terror et de l’Erebus emmenée par l’orgueilleux et totalement incompétent Sir John Franklin. Les deux navires quittent le Royaume de sa très gracieuse majesté Victoria en mai 1845 avec pour objectif de trouver le passage Nord-Ouest : une route plus rapide pour arriver en Asie en passant par le Groenland puis le nord du Canada. L’histoire nous est contée du point de vue de Thomas Evans, jeune orphelin écossais de 14 ans qui, ayant été éjecté de l’orphelinat (eh oui, c’est comme ça à l’époque : à 14 ans, tu dégages !) voit une affiche vantant la mission et décide de s’engager. Qu’a-t-il de mieux à faire ? C’est le plus jeune des  hommes qui partent pour le grand Nord.

Dès le début, en lisant les dialogues, on comprend que cela ne peut que tourner mal. (Personnellement, je ne connaissais pas l’histoire de cette expédition). John Franklin est clairement aussi imbu de lui-même qu’il est nul, et cette expédition va tourner à la catastrophe ; Il ne suit pas les conseils avisés des membres de son équipage, s’en remet à Dieu à tout bout de champ…et souvent pour justifier ses décisions ineptes !

A partir des enquêtes et recherches des historiens, Thomas Olsson nous propose des théories sur ce qui a pu se passer pendant ces mois terribles qui ont vu l’équipage être décimé petit à petit : froid, nourriture en conserve polluée au plomb, etc.

Bande dessinée à l'humour noir

Thomas Olsson traite le sujet avec un certain humour, souvent noir, parfois loufoque. Le dessin est très graphique, simpliste dirons certains. Cartoonesque. Un peu comme les jeux vidéo des années 90. Le propos est bien pour Olsson de mettre le doigt sur la stupidité de l’expédition et de Franklin. Donc ne cherchez pas de beaux paysages. Vous ne verrez que des petits personnages qui tombent dans la neige les uns après les autres. Ça n’a pas l’air comme ça, mais c’est passionnant !

Publié chez L'agrume, petit éditeur présent comme beaucoup d'autres au festival de la BD de Colomiers du 17 au 19 novembre 2017.

On n'avait rien à faire ici - Thomas Olsson

Commenter cet article

A
Rien que le dessin de couverture ne me plait pas (oui, je m'arrête à ce genre de détails....)
Répondre
C
bah c'est pas vraiment un détail, le dessin d'une BD ;)
K
Oui, ça s'est mal terminé...
Répondre
C
C'est terrible surtout de voir à quel point, sans la bêtise de Franklin, ils ne seraient peut-être pas tous morts...

Nous sommes sociaux !