Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Noël en cadeaux

Publié par Choupynette de Restin sur 25 Décembre 2010, 10:02am

Catégories : #Scrap & deco

En ce jour de Noël, que je vais certainement passer à digérer les festivités de la veille et du midi, je me la pète et vous propose mes créas offertes hier.

Pour la seconde, j'ai utilisé la technique dite du grand n'importe quoi ou de la fuite en avant. La couleur que j'avais élaborée avec la peinture n'allait pas du tout.... et j'ai donc ajouté un peu au hasard des couleurs (lie de vin, deux types de bois de rose - au passage Lefranc & Bourgeois et Pébéo n'ont pas du tout la même conception du bois de rose - etc...) et ça a fini par payé. heureusement, parce que ç'a m'aurait fait mal de jeter toute cette peinture!!

 

Cucina.jpg

cucina1.jpg

Dahlias.jpg

dahlias2.jpg

 

 

  Joyeuses fêtes à tous, on se retrouve l'année prochaine!

Commenter cet article

Florinette 01/01/2011 12:29



Un petit coucou en passant pour te souhaiter une trèèèèès belle et heureuse année 2011 Choupy ainsi qu'à tous tes proches, gros bisous !


 



Choupynette de Restin 03/01/2011 13:44



Merci ma Flo


gros bisous à toi et excellente année, pleine de mots et de musique!



Lilly 29/12/2010 21:08



Je suis jalouse quand je vois ça... J'espère que la digestion s'est bien passée sinon ;)



Choupynette de Restin 03/01/2011 13:43



très bien... depuis quelques années, nous avons abandonné les "libations", et faisons plus léger. C'est bien plus agréable!



alinea 28/12/2010 09:58



Bonnes fetes à toi aussi



Raphaël Zacharie de IZARRA 28/12/2010 00:13




CONSIDERATIONS MISANTHROPIQUES SUR NOËL


Certains n'aiment pas les rats, les araignées ou les asticots.


Moi je n'aime pas les chiens (leurs odeur et moeurs me dégoûtent, je ne supporte pas leurs aboiements et crains leurs crocs), les enfants (pas tous mais en général car peu d'entre
eux sont des surdoués) et les vieilles gens séniles (les vieux retombant en enfance incarnent la déchéance de la fin de vie).


En bref je suis allergique à la vue des êtres faibles, sots, handicapés, diminués.


Je préfère voir les humains en pleine santé, intelligents, cultivés, habiles, talentueux, heureux, épanouis, radieux, glorieux.


Est-ce donc interdit d'avoir de telles préférences ?


J'aime voir les enfants heureux... de ne rien recevoir à Noël. Ces IZARRA en modèles réduits sont malheureusement assez rares.


Je préfère voir des enfants heureux à l'idée de faire ceinture à Noël, donc des enfants intelligents. Si les parents étaient assez pédagogues et courageux envers leur progéniture ils leur
expliqueraient que les vrais cadeaux ne sont pas toutes ces sottises matérielles dont on les gave à Noël et même chaque jour de l'année mais l'intelligence, cette richesse de l'esprit. Un
enfant assez intelligent pour comprendre qu'il doit être heureux de ne rien recevoir à Noël est infiniment plus plaisant à mes yeux qu'un de ces petits crétins ignares pourris de cadeaux qu'il
ira revendre le lendemain sur EBAY ! (Parce qu'en plus ils ont l'ordinateur dans leur chambre avec l'accès à INTERNET, ce qui en soi est un cadeau quotidien qui vaut tous les Noël de leur
vie !)


C'est Noël tous les jours dans notre société d'abondance mais combien s'en rendent vraiment compte ? Les enfants devraient s'émerveiller chaque jour de l'année non seulement de toutes les
belles choses dont ils jouissent, mais aussi du ciel, de la nature et des étoiles au lieu d'attendre le jour de Noël pour commencer à écarquiller les yeux sur les inepties qu'on leur offre !


Les gamins de nos jours sont aussi abrutis que les parents : gavés de game-boy, de jeux en réseaux débiles, de téléphones portables et de programmes de décervelés débités par les bouquets
de chaînes, ce sont des cancres analphabètes qui ne savent même plus apprécier les joies essentielles de l'existence. Surcouvés, "yaourtisés" à outrance, ce sont de futurs adultes
souffreteux (ils n'ont plus d'anticorps à force de vivre sous des toits surchauffés) qui vont réclamer leur retraite dupontesque avant cinquante ans !


Nombreux parmi eux ne savent même pas ce qu'est une vache, une giboulée de mars ou une grenouille, emmitouflés qu'ils sont dans leurs cages à lapins anti-éducatives ! Ils s'imaginent que
les poissons sont carrés et que les piercings sont des accessoires indispensables qui leurs son dus.


Génération "limacière" d'ignares blasés par les écrans, les fast-foods et les Noëls quotidiens car Noël avec eux c'est tous les jours de l'année mais tout comme leurs abrutis de
parents ils ne s'en rendent même pas compte.


Aujourd'hui les enfants élevés à l'Iphone, rebelles et frondeurs, alcoolisés à 11 ans, dépucelés à 13 ans, ne savent plus s'émerveiller devant les choses simples de la nature et pourtant
infiniment plus denses que leurs technologies de petits imbéciles incultes.


Cela dit je ne déteste pas vraiment les enfants : je n'apprécie que les enfants silencieux, intellectuellement surdoués, bien éduqués et socialement avantagés. S'ils ont hérité de la particule
c'est encore mieux.


Quant à la progéniture des Dupont, elle m'incommode singulièrement.


Je suis réellement allergique à la bêtise infantile et parentale, ce n'est pas de la provocation de ma part de dire cela mais la simple et banale vérité.


Voir la beauté du monde permet d'avoir la volonté de lutter contre sa laideur.


C'est précisément ce que je fais ici, je ne me focalise pas sur la laideur du monde, bien au contraire : c'est sa beauté qui m'intéresse, d'où ma préférence pour les être aboutis, expérimentés,
sages, intelligents. Le simple fait de savoir poser un regard émerveillé sur la beauté des choses et non de s'attarder sur leur laideur suffit à embellir le monde, même si par ailleurs on ne
fait pas nécessairement la démarche active de redresser la laideur.


Je n'ai pas le culte imbécile et politiquement correct de l'enfance si cher à notre société démagogue, même si j'estime être un authentique Peter Pan par ailleurs, ce qui n'a rien de paradoxal.
L'enfance est un paradis quand on y est mais dès qu'on est un adulte l'enfance -du moins celle des autres- est considérée comme un handicap, un état de dépendance, de faiblesse et
d'ignorance. J'ai fait un stage dans une maison de retraite pour grabataires en 1991 : je pense la même chose en ce qui concerne la vieillesse sénile. J'avais pitié de ces vieux finissant leur
existence dans la misère mentale et physique et certains m'insupportaient dans leur gâtisme, souillant leur literie d'excréments.


Je ne vois rien de glorieux à torcher des vieillards. Je trouve dégradant et déplacé de s'enorgueillir de cet acte faussement charitable puisque la prétendue élévation d'âme de la personne
soignante est au prix de la misère de ces vieux. La vraie charité ne serait-elle pas de faire le sacrifice de sa propre humilité afin de servir une cause heureuse ?


Voir mon texte biographique N°781 à ce sujet "L'étable des morts-vivants" :


http://izarralune.blogspot.com/2008/03/782-ltttable-des-morts-vivants.html


Contrairement à la mère Térésa qui semblait se complaire dans les odeurs rances de la vieillesse miséreuse de Calcutta, je préfère les parfums nobles de la vieillesse radieuse. Certes elle
soulageait la misère et c'est très louable, mais elle n'avait pas tellement de mérite puisque c'était précisément sa vocation. Elle ne pouvait chrétiennement rien faire d'autre dans sa vie.


Ce qui n'est pas mon rôle à moi : IZARRA n'est pas mère Térésa.


Chacun doit être à sa place et y faire son travail et la mienne n'est pas à Calcutta mais ici dans la démythification des cadeaux de Noël que je nomme "imbécillités pour petits crétins déjà
gavés toute l'année".


Je déteste le Père Noël, scorie publicitaire typiquement yankee pour le Coca-Cola !


Rappelons que le Père Noël est une invention marketing des années 1940 pour vendre du Coca-Cola. C'est pour moi l'image de la décadence mise sur le trône mensonger d'une tradition qui
n'est ni la nôtre ni même légitime pour ses créateurs (les publicistes américains) qui ont dévoyé le message de Noël pour en faire un coup marketing de longue durée.


Rien à voir avec le véritable Noël !


Les pères Noël qui traînent dans les zones commerciales où ils sont payés à l'heure ne me font pas rêver.


Ce sont même des tue-rêve par excellence.


Tout n'est que récupération commerciale, les enfants sont décidément bien trop bêtes pour ne pas le voir ! Pendant qu'ils rêvent, les adultes manipulateurs, cyniques, se frottent les mains et
les parents, abrutis au dernier degré, ouvrent leur porte-monnaie sans compter.


Enfants rois = parents esclaves.


Quand j'étais petit naïvement je pensais que les forains étaient heureux de me faire monter sur leurs manèges. Adultes, j'ai compris qu'ils n'en ont rien à faire de la joie des enfants. Seul
leur importe l'argent que leur rapportera leurs sourires hypocrites (quand ils l'affichent car la plupart du temps les forains ont une mine crapuleuse et montrent à longueur de temps leur
mauvaise humeur).


Quel sens peut avoir Noël quand c'est Noël tous les jours ?


Pour moi un vrai Noël qui me fait réellement rêver c'est un Noël dépouillé dans le froid h




Hathaway 27/12/2010 17:32



Mais c'est très joli ! J'espère que cela a fait plaisir ! Joyeuses fêtes !



Choupynette de Restin 03/01/2011 13:43



ça a plu en effet! ouf! ;)



Nous sommes sociaux !