Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Gomorra

Publié par Choupynette de Restin sur 11 Septembre 2008, 08:55am

Catégories : #Petit & grand écran

Allociné: synopsis

"On ne partage pas un empire d'une poignée de main, on le découpe au couteau." Cet empire, c'est Naples et la Campanie. Gomorrhe aux mains de la Camorra. Là-bas, une seule loi : la violence. Un seul langage : les armes. Un seul rêve : le pouvoir. Une seule ivresse : le sang.
Nous assistons à quelques jours de la vie des habitants de ce monde impitoyable. Sur fond de guerres de clans et de trafics en tous genres, Gomorra raconte les destins croisés de : Toto, Don Ciro et Maria, Franco et Roberto, Pasquale, Marco et Ciro. Cette fresque brutale et violente décrit avec une incroyable précision les cercles infernaux de la Camorra napolitaine pour mieux nous y entraîner."

Primé à Cannes, ce film, presque documentaire, est un rappel de ce qu'est la mafia, en rapport avec sa représentation dans notre imaginaire: une pieuvre. Ou plutôt une gangrène. Elle s'infiltre et s'installe dans tous les interstices laissés libres par les pouvoirs publics. Cette réalisation m'a rappelé a posteriori cette citation: l"e mal triomphe quand les gens de bien ne font rien". Ici, on sent l'abandon (pas total, il y a quand même une descente de police), l'impuissance. Que l'on peut comprendre quand on constate le déséquilibre des forces: par jour à Scampia, le chiffre d'affaire de la mafia s'élève à 500.000€ !!!
Ce qui m'a beaucoup frappé c'est cette impression de ne pas être en Italie, mais dans un pays du tiers-monde. Les bâtiments délabrés, la pauvreté, et au milieu de tout cela, des trafiquants, des proxénètes, etc autres joyeusetés. Gomorra montre, à travers les destins parfois croisés, parfois parallèles, d'habitants d'un quartier, comment la mafia contrôle tout, du marché de l'enfouissement des déchets, aux boîtes de strip-tease, en passant par la haute couture etc etc...
Peu de sang à l'écran, mais ce n'est vraiment pas cela le sujet. En ce sens, je ne suis pas d'accord avec le synopsis: le sang n'est pas une ivresse, c'est une donnée comme une autre. On ne tue pas par plaisir, mais par nécessité, par rapport au "business"... et c'est ce qui est d'autant plus marquant, glaçant. Au final, les êtres humains ne sont que des choses dont on se débarrasse tout aussi facilement que des déchets. A ce titre, je trouve ce film bien plus instructif et utile que le tristement et inutilement célèbre Truands de Frédéric Shoenderffer dont je vous avais parlé
ici.
Un très bon film sur une réalité terriblement noire et désespérante.

Commenter cet article

C
C'est vrai que le décor dans lequel se passe le film semble différent de ce que l'on pourrait attendre pour l'Italie. J'ai vu ce film, moi aussi, et je suis complètement passé à côté : il m'a déçu (bon, jusqu'ici on s'en fout), mais surtout je n'ai pas compris ce qu'il amenait d'intéressant sur le plan cinématographique. C'est une histoire de mafieux, sans plus. L'originalité c'est la manière dont on traite le sujet, peut être plus proche de ce qu'est la "réalité", mais est-ce que cela apporte vraiment un plus pour le spectateur ?
Répondre
C
<br /> Je ne sais pas. c'est tout le débat je crois sur le cinéma: est-ce qu'il doit toujours proposer une analyse, ou est-ce qu'il peut aussi se permettre (si l'on<br /> peut dire) de n'être qu'un témoignage parmi d'autres d'une situation réelle? Très franchement, je pense que tout dépend du sujet.<br /> On pourrait le comparer à Truands de Schoenderfer, que j'ai absolument détesté. Le sujet est le même: la pègre, la violence est là aussi. La différence? Plus j'y pense moins je la vois. Mais<br /> pourtant je ne suis pas du tout dans le même ressenti.<br /> <br /> <br />
B
J'avais très envie de voir le film mais je n'ai pas eu le temps avant mon départ. Je vais pouvoir me rattraper puisqu'il ne sort qu'en octobre ici! Ton commentaire est très encourageant! ps : merci pour ton petit mot (perdu dans les spams) ;-)
Répondre
N
Je sais que ce film est tiré d'un livre d'un journaliste qui a enquêté sur le mafia et j'aimerais bien me le procurer pour le lire. Il paraît qu'il est mené comme un vrai roman policier. Le film a l'air très instructif aussi.
Répondre
L
Je ne savais pas de quoi il parlait, l'affiche m'avait fait d'emblée penser que vraiment non, ce film ne m'attirait pas du tout ! Mais ta critique est très intéressante... non seulement elle me permet de voir de quoi ça parle, mais j'aime bien la façon dont tu évoques tes impressions, par exemple le fait qu'il est difficile de s'imaginer en Italie. Je pense que je le verrai, peut-être pas au cinéma mais je le verrai !
Répondre
P
Malgré toutes les bonnes critiques, je ne parviens pas à me décider à le voir : le sujet me fait peur...
Répondre
C
<br /> Il faut être bien accroché... cette réalité n'est pas belle à voir!<br /> <br /> <br />

Nous sommes sociaux !