Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Les secrets d'un violoncelle - Cl. Clément, Cédric Abt, lu par Bérénice Béjo

Publié par Choup sur 28 Juin 2020, 05:52am

Catégories : #ma bibli jeunesse, #album, #Musique

les secrets violoncelle claude clément cédric abt bérénice béjo harmonia mundi

Claude Clément, autrice installée dans un petit village de l’Aveyron, nous conte l’histoire d’un jeune garçon, Micha, qui a la garde d’un violoncelle. la femme à qui il appartenait a dû fuir avec bébé pour échapper à un sort funeste.

Claude Clément relate ici une histoire qui prend ses racines dans la seconde guerre mondiale, sans jamais la nommer, et dans un pays de l’Est, qui pourrait bien être la Tchécoslovaquie de l’époque ou la Pologne (une zone que connaît bien Claude Clément, puisqu'elle y a vécu et étudié le tchèque et le slovaque). Le grand-père de Micha nourrit et accueille pour la nuit cette femme fuyant le nazisme. Elle  laisse le violoncelle et le grand-père promet de le garder jusqu’à son retour. Mais quand le grand-père est arrêté par des soldats, et Micha fuit, emportant le précieux instrument dont il a appris à jouer.

Les secrets d’un violoncelle est un récit mêlant la dureté de la guerre au merveilleux où l’instrument à une part très importante. Par exemple, Micha partage dans la forêt un repas de fruits avec un ours, grâce à la musique du violoncelle. Une musique que nous découvrons au fil de l’histoire car l’ouvrage est accompagné d’un cd.

Et on peut écouter le texte raconté par une actrice de grand talent: C’est Bérénice Béjo, l’actrice rendue mondialement célèbre par le film The Artist avec Jean Dujardin. Elle lit d’une voix chaude et enveloppante cette histoire terrible (mais qui se finit bien, je précise). Ce n’est pas évident de bien lire un texte, et sa voix est peut-être un peu monochorde, mais ça reste agréable. La musique est omniprésente, et les enfants pourront découvrir des morceaux de Bach, Schubert, Grieg ou encore Camille Saint-Saëns compositeur du fameux Carnaval des animaux.

L’adolescent va parcourir la forêt, puis les mers. Et chaque épisode est illustré par la musique, parfois rêveuse, ou dramatique. Mettant en valeur le violoncelle pour le faire découvrir aux lecteurs et lectrices. Il faut signaler d’ailleurs qu’en fin d’ouvrage il y a bien sûr toutes les références des morceaux entendus, mais également une double page consacrée à l’instrument.

Ce livre superbement illustré par Cédric Abt, de très belles illustrations, mêlant peinture, pastel, crayon, collage. Mon seul problème, les nez. On dirait des étiquettes (et c'est d'ailleurs peut-être bien le cas) collées sur le visage des personnages et ça, ça ne m'a pas plus (ça se voit un peu sur la couverture du livre). Mais sinon les dessins sont magnifiques, avec des teintes chaudes, poétiques, pour vivre les aventures de Micha, qui deviendra un très grand violoncelliste, connu du monde entier. Et qui, à la chute d’un certain mur, jouera de son instrument, retrouvant miraculeusement la propriétaire du violoncelle. On pensera bien sûr au célèbre Mistlav Rostropovitch devant le mur de Berlin. Un très beau conte, qui parle de solidarité, d’espoir, une belle expérience de lecture.

Commenter cet article

C
MERCI Choup ! Je suis infiniment touchée par votre article sur mon conte musical le plus récent qui me tient d'autant plus à coeur qu'il développe, comme vous l'avez dit des valeurs de solidarité et d'espoir.
Répondre

Nous sommes sociaux !