Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Dimanche en photo #88

Publié par Choupynette de Restin sur 3 Mars 2013, 00:33am

Catégories : #Aotearoa

Je vous parlerai demain d'un roman que je viens de lire et dont la toile de fond est l'exploitation d'un arbre magnifique, le Kauri, un conifère. De son nom scientifique Agathis australis et se trouvant exclusivement dans le Northland, sur la partie nord de l'île du nord, le Kauri peut mesurer jusqu'à 50 mètres de haut, et la circonférence de son tronc peut atteindre 16 mètres! Certains arbres sont vieux de près de 2000 ans. A l'origine, on estime la surface de la forêt de kauris à près d'1.2 millions d'hectares.

Les Maoris l'utilisaient pour construire leur canoë (waka) comme ce canoë de guerre ci-dessous, des maisons ou pour leurs sculptures. Ils utilisaient également la gomme comme combustible pour démarrer les feux. Nouvelle-Zelande-6402.JPG

Le kauri a comme particularité de n'avoir pas de noeuds. Cela permet d'en faire des meubles de très belle qualité. Mais il fut essentiellement exploité au 19ème siècle pour sa résine ou gomme, qui ressemble à de l'ambre sous sa forme fossilisée, et qui fut utilisée sous forme de vernis pour protéger le bois des bateaux, avant d'être remplacée par des produits issus du pétrole.

Nouvelle-Zelande-6888.JPG

 

Nouvelle-Zelande-6902b.jpg

 

Nouvelle-Zelande-6878.JPG

On estime qu'il ne reste plus que 3% des kauris que les colons européens trouvèrent à leur arrivée au 17/18ème siècle. La déforestation été accomplie de deux manières: en coupant les arbres bien sûr, mais aussi en les transportant en faisant sauter des barrages spécialement construits pour l'occasion. Les tonnes d'eau et de bois se déversant le long des coteaux et des collines emportaient tout sur leur passage, et entraînaient la surface du sol. Aujourd'hui, dans certaines zones du nord de l'île, la mangrove se développe, conséquence directe de l'exploitation acharnée du kauri.

La forêt de Waipoua, plus grande réserve de kauris, a été déclarée définitivement zone protégée en 1952. De plus, les kauris se trouvant sur des sites privés sont également protégés. Cette protection drastique (dans les parties de la forêt où les touristes marchent directement sur le sol et non pas sur des pontons, il faut s'asperger les semelles de produits désinfectant et fongicide pour éviter la propagation de champions et virus qui déciment les kauris) est aussi l'occasion de protéger la faune comme les kiwis et les kererus notamment. 

Lors de notre voyage, nous sommes allés nous promener dans la forêt de Waipoua qui abrite deux arbres emblématiques: Tane Mahuta (le Seigneur de la forêt) et Te Matua Ngahere (le Père de la forêt). Le premier culmine à un peu plus de 51 mètres et la circonférence de son tronc est de 13,77m. Son âge est estimé à environ 1500 ans.

Nouvelle-Zelande-6842.JPG

Le second, qui a ma préférence, est probablement âgé de plus de 2000 ans. Il mesure 29,9m, et sa circonférence est de 16,4m. Ces deux arbres sont impressionnants, mais Te Matua Ngahere (se prononce Té Matoua Nahéré) a quelque chose de touchant, on voit son âge sur son tronc abîmé, ses branches un peu difformes.

 

Nouvelle-Zelande-6859-copie-1.JPG

 

 

Nouvelle-Zelande-6854.JPG

D'autres billets sur la Nouvelle-Zélande ici.

Les dimanches en photo sont aussi chez: LiyahMyaRosa, Lounima, TiphanieFleur,Liliba, Marie, AnjelicaSandrineMohamed SemeUnActe, Ankya, Katell, SeriaLecteur, Choco, LatiteMargotte.

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !