Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Voyages

Publié par Choupynette de Restin sur 25 Février 2011, 09:43am

Catégories : #Ma bibliothèque

Pour cette semaine nordique organisée par Cryssilda et Emma, j'avais prévu de sortir de ma PAL un roman de Vonne Van der Meer (Les invités de l'île) (dont je m'aperçois, à l'écriture de ce billet, qu'elle ne rentre probablement pas dans la semaine, vu que l'auteure est néerlandaise) et un recueil de nouvelles d'Herbjorg Wassmo. J'ai choisi le second, et je dois dire que ce fut laborieux malgré 150 pages. Plutôt court. MAis j'ai failli abandonner un nombre incalculable de fois. http://storage.canalblog.com/86/30/341021/62158926_p.jpg

Ces quatre nouvelles, toutes contées à la première personne, par des femmes dans des situations particulières, m'ont laissées, pour la plupart perplexe. Voire par moment, carrément perdue.

http://www.decitre.fr/gi/26/9782264040626FS.gifIl faut dire que Wassmo nous balade, les pensées de ses personnages sautent du coq à l'âne de paragraphe en paragraphe. C'est très destabilisant, car il arrive que le lecteur ne sache plus du tout de quoi on parle... Ennuyeux. Ainsi, dans la troisième nouvelle, Le sujet, la narratrice est témoin d'un accident: un homme qu'elle ne connaît pas mais auquel elle a fait un signe de main alors qu'il se trouvait de l'autre côté de la rue, traverse et se fait violemment renverser par une voiture. La narratrice décide sur un coup de tête de se faire passer pour une connaissance de la victime et part à l'hôpital avec lui, les infirmiers la prenant pour son épouse. Elle reste à ses côtés, le dessine, et assiste à son trépas. Tout au long du texte, on passe d'un paragraphe décrivant un scène du présent, à une réflexion totalement incongrue et pour ainsi dire sans rapport avec le tout. Exemple: elle regarde le samu prendre en charge l'accidenté et paragraphe suivant, on nous parle du film Amadeus et de sa musique... Et ainsi de suite. La narratrice pour couronner le tout, parle avec sa grand-mère décédée (oui, vous avez bien lu), à propos notamment d'un mort, (encore!) "là-bas" dont elle a eu connaissance du décès par télégramme.

C'est aussi un des gros soucis des nouvelles de ce recueil, on parle beaucoup d'un "là-bas", d'un autre temps, ou d'un autre lieu, qui semble important pour la narratrice mais qui n'est jamais décrit. Si bien qu'il manque toujours au lecteur (du moins à moi) des informations pour comprendre pourquoi ce "là-bas" pose autant problème au personnage principal.

La première nouvelle L'appartement, et la dernière Le pont, sont moins "sans queue ni tête" que Le sujet, ou, la pire, Voyages. Alors, celle-là mes enfants, c'est le pompon. Incompréhensible. Même si cela tient probablement au fait que le personnage principal ne soit pas vraiment clair dans sa tête (on apprend vers la fin de la nouvelle qu'elle a passé un certain temps dans un hôpital psychiatrique).Ca ne va nulle part, je ne comprend absolument pas ce que l'auteure a voulu dire avec cette nouvelle.

La dernière nouvelle, Le pont, est très belle, sensible, et raconte le dernier "voyage" d'une femme qui se meurt d'un cancer. Elle est là, dans son lit, discutant avec ceux qui sont venus la voir avant qu'elle ne meure, ou qui la visitent chaque jour. Après la troisième nouvelle, j'ai failli laisser tomber, et puis, par curiosité, j'ai lu les deux premières pages, et je me suis laissée prendre par cette femme qui se débat avec son passé, avec l'idée de la mort.

J'ai essayé de trouver un lien entre ces nouvelles: la liberté? L'étrangeté des relations à autrui? A vrai dire, je n'en sais rien.Je n'ai pas trouvé cela beau, sauf Le pont, donc, mais plutôt ennuyeux et lassant. Je suis loin d'être subjuguée, vous l'aurez compris par la plume de Wassmo.

voisins1Une fois de plus, je me suis énervée contre la traduction: jellyfish (méduse) devient... poulpe!!!! arrrgh!

Une incursion en Norvège qui me permet d'ajouter une ligne au défi Voisins/Voisines de Kathel. Le logo vous emmène vers ma page Défis littéraires.

Commenter cet article

l'or des chambres 28/02/2011 23:50



Il ne faut surtout pas abandonner Wassmo sur cet échec... C'est un auteur excellent (je n'aime pas les nouvelles, donc je n'aurais peut-être pas aimé ce recueil non plus) Il faut que tu
lises la trilogie de Dina, c'est vraiment un très beau livre... Et je compte bien me jeter sur son dernier livre "Cent ans"... Je ne saurais trop te conseiller de faire un autre essai avec
elle...


Bisous, bonne nuit



Choupynette de Restin 01/03/2011 09:53



c'est ce que j'ai cru comprendre. Une autre blogueuse vient de finir la trilogie de Dina, et en dit énormément de bien... c'est d'ailleurs le titre que j'avais noté de cette auteure. Ce recueil
m'avait été offert dans un swap.



Jules 27/02/2011 00:31



oh oh je passe sur Wassmo!! Merci!



Choupynette de Restin 27/02/2011 16:50



avec plaisir! ;)



Kathel 25/02/2011 17:10



Je suis en train de lire "Cent ans", le dernier roman d'Herbjorg Wassmo, dont je n'avais encore rien lu, et... j'adore ! Disons qu'elle doit être inégale, ou que le format court ne lui convient
pas, ou que les goûts et les couleurs... 



Choupynette de Restin 27/02/2011 16:50



Karine:) a adoré Le livre de Dina... je crois que je suis tombée sur un mauvais numéro!



anjelica 25/02/2011 13:18



Et bien pas besoin que je sorte mon carnet et mon stylo !


Tu as reçu mon mail ?



Choupynette de Restin 27/02/2011 16:49



j'y ai répondu!



Nous sommes sociaux !