Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Vera Drake - Mike Leigh

Publié par Choupynette de Restin sur 27 Mai 2010, 01:44am

Catégories : #Petit & grand écran, #coups de coeur

Vera Drake est une petite bonne femme pleine d’entrain, chantonnant et aidant son prochain, toujours le sourire aux lèvres.

Au tout début de ces années 50, femme de ménage pour des familles bourgeoises de Londres, elle vit dans un petit appartement défraichît, avec sa fille Ethel, son fils Sidney tailleur, et bien sûr son mari Stan, qui tient un garage avec son frère Franck. Rien que de très banal en somme. Et pourtant. Vera selon ses propres mots « aide des jeunes filles». Elle pratique secrètement des avortements. Mais un jour, une de ces jeunes filles doit être hospitalisée, et sa mère n’a pas d’autre choix que d’avouer, devant la police, que sa fille a subit un avortement illicite. Et donne le nom de Vera, qui sera finalement emprisonnée.

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/35/40/21/18397931.jpgFilm  bouleversant que celui-ci, récompensé du Lion d’or, à juste titre, à la Mostra de Venise et aux BAFTA notamment. Mike Leigh filme avec beaucoup de réalisme cette époque. Une époque où les femmes n’étaient vraiment pas à la fête. A la merci des hommes qu’ils soient maris, amants ou violeurs. C’est elles qui doivent vivre avec les conséquences de leurs rapports avec le « sexe fort ». Et quand elles ne peuvent plus ou pas, un acte terrible, rendu plus violent encore par l’obligation de clandestinité et la honte qui va avec, est leur seule solution. Mais Leigh montre bien comment, là encore, suivant le milieu dans lequel évoluent ces femmes, les situations sont différentes. La bourgeoise sera avortée dans une clinique avec tout le confort nécessaire, sous couvert d’un week-end à la campagne. Alors que les classes moyennes ou défavorisées sont livrées aux « bons » soins des « faiseuses d’anges ». Vera Drake fait partie de ces femmes. Certaines ne sont vraiment pas sympathiques, d’autres le font uniquement comme un moyen de gagner de l’argent rapidement. Vera au cœur d’or, d’une naïveté touchante, ne sait même pas que celle qui lui envoie les filles leur fait payer ses services. Elle l’apprendra lors de son interrogatoire.

Mike Leigh utilise magnifiquement les décors, les couleurs, pour camper une ambiance, une atmosphère. Clair, lumineux et doré chez les bourgeois ; sombre, étouffant et défraîchi chez Vera et ses semblables. Et que dire de sa direction d’acteur ? Qu’elle est d’une justesse rare. Imelda Staunton, qui joue le rôle titre a reçut plusieurs prix pour sa prestation magnifique. De sa voix, à son regard, en passant par le langage corporel, elle est épatante. Et tous les autres acteurs sont au diapason.

Un film qui nous rappelle que l’avortement est un droit et une liberté essentielle et précieuse, et que son interdiction ne mène qu'à l'hypocrisie, mais, pire que tout, à des drames.

 

Commenter cet article

dasola 06/06/2010 09:08



La façon de jouer de l'actrice priincipale, je l'avais trouvée "gnangnan". Concernant le réalisateur, le seul film de Mike Leigh digne de ce nom et qui a été récompensé deux fois à Cannes c'est
Naked (un chef d'oeuvre).



Choupynette de Restin 06/06/2010 16:02



Je crois que c'est parce que cette femme-là avait beaucoup de naïveté en elle. Je n'ai jamais vu Naked, mais je le note alors!



dasola 05/06/2010 22:31



Bonsoir Choupynette, j'avais vu et moyennement aimé ce film. J'avais trouvé Une affaire de femmes de Claude Chabrol sur le même genre de sujet mille fois supérieur. Bonne soirée.



Choupynette de Restin 05/06/2010 22:47



Je ne connais pas du tout le film de Chabrol, mais du coup je le note! Qu'est-ce qui t'a déplu dans celui-ci?



Marie 01/06/2010 09:40



J'apprécie tout ce qui peut rappeler aux adolescentes que leurs droits sont nés dans la douleur et ne seront acquis uniquement si elles continuent à les défendre. L'avortement et même le planning
familial sont attaqués régulièrement. Les structures qui permettent les jeunes d'accéder à la contraception gratuitement et librement sont cruellement privés de subventions actuellement...


 



Choupynette de Restin 01/06/2010 12:15



Absolument/ C'est un beau film, qui reste d'actualité et qui nous rappelle cette cruelle réalité.



maggie 28/05/2010 08:35



Même si tu as l'air d'avoir apprécié ce film, je ne pense pas aller le voir... ca ne me tente pas plus que ça.



In Cold Blog 27/05/2010 11:04



On parlait justement de ce film ce week-end avec ma soeur (je sais, ma vie est tout à fait passionnante !). Elle m'a appris que pour la scène de l'arrestation lors du repas, l'actrice incarnant
Vera Drake ignorait ce qui allait se passer. Quand la sonnette de la porte a retenti, elle a passé en revue quel(s) personnage(s) pouvai(en)t bien entrer en scène, ce qui explique sa totale
stupéfaction à la vue des policiers (hé oui, c'est ça la magie du cinéma !)



Nous sommes sociaux !