Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Une campagne pour lutter contre le trafic d'êtres humains

Publié par Choupynette de Restin sur 27 Juin 2014, 08:05am

Catégories : #Mon oeil!

STOP THE TRAFFIK a lancé récemment une nouvelle campagne de sensibilisation à l'horreur qu'est le trafic d'êtres humains, intitulée "Girls going wild in the Red Light District" (filles en folies dans le Red Light district)

Ce n'est pas une campagne sur écrans télés, non. C'est dans la rue puis sur Youtube. Et elle commence à faire parler d'elle. 

Pourquoi? D'abord pour sa "localisation" si l'on peut dire, mais aussi pour l'angle d'attaque qui a été choisi. On le voit bien avec la cigarette ou la conduite, la culpabilisation, le choc d'images horribles ne fonctionnent pas si bien que cela. Probablement parce que, mine de rien, on s'habitue à tout, même à l'horreur. C'est d'ailleurs une bonne partie du problème.

Alors, STOP THE TRAFFIK a eu l'idée de produire sa campagne dans le Red Light district d'Amsterdam, célèbre pour ses femmes en vitrine "en vente libre". Dans un immeuble similaire, illuminé de rouge, six femmes sont en vitrine. Elle s'animent soudain et exécutent une chorégraphie sous l'oeil de spectateurs de plus en plus nombreux.Qui vont être brutalement et soudainement rappelé à la triste réalité. Regardez.

 

 

Cette campagne me semble effective pour plusieurs raisons. (Elle ne résoudra certes pas à elle seule le problème, j'en conviens).

D'abord pour le lieu, qui est considéré comme un très gros (voire le plus gros) centre de traffic d'êtres humains en Europe.

Ensuite, pour son titre, qui a certainement incité de nombreuses personnes (essentiellement des hommes) à cliquer sur le lien vidéo sur Youtube pour en savoir plus. STOP THE TRAFFIK pariait sur le fait qu'une proportion non négligeable de ceux qui regardent des pornos sur internet "consomment" aussi dans la rue. Mais aussi sur l'idée que ce que l'on voit, et qui a priori n'est pas bien méchant, peut cacher une toute autre réalité.

Enfin, c'est une campagne qui n'utilise pas la corde déjà très usée de la culpabilité. Non, il s'agit de rendre leur humanité à ces femmes en vitrine, en fait des individus à part entière avec des rêves. Et le contraste entre le plaisir à regarder la chorégraphie, puis le retour à la réalité sordide est très fort. Il suffit de voir la tête des gens.

Et vous qu'en pensez-vous?

 

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 30/06/2014 10:26


De quoi faire réfléchir, en effet.

anjelica 27/06/2014 21:36


Intelligent de tenter de secouer les consciences par d'autres biais. Après reste le travail de fond comme en Suède par exemple. 

Nous sommes sociaux !