Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


The pursuit of happiness

Publié par Choupynette de Restin sur 29 Mai 2010, 09:09am

Catégories : #Ma bibliothèque

Pour cette nouvelle lecture dans le cadre du club toulousain le pré-requis était de lire un livre dont le titre comprenait un sentiment. J'ai donc sorti de ma PAL The pursuit of happiness, de Douglas Kennedy, auteur découvert il y a quelques années avec Les desarrois de Ned Allen.

Dans ce roman qui mèle deux périodes, les années 40/50 et le présent, nous croisons des personnages forts comme http://www.decitre.fr/gi/74/9780099415374FS.gifSara, l'héroïne de ce roman.

 

Manhattan, Thanksgiving 1945. Lors d'une fête organisée par Eric Smythe, dandy et dramaturge engagé, sa soeur Sara, fraîchement débarquée à New York, croise le regard de Jack Malone, journaliste de l'armée américaine. Amour d'une nuit, passion d'une vie, l'histoire de Sara et Jack va bouleverser plusieurs générations.

Un demi-siècle plus tard, à l'enterrement de sa mère, Kate Malone remarque une vieille dame qui ne la quitte pas des yeux. Coups de téléphone, lettres incessantes... Commence alors un harcèlement de tous les instants. Jusqu'au jour où Kate reçoit un album de photos... La jeune femme prend peur : qui est cette inconnue? Que lui veut-elle ?

Voici un beau roman, qui malgré un début qui fut difficile (il faut dire que le personnage de Kate est à gifler), fut un vrai bonheur de lecture. L'histoire de Sara et Jack est à la fois une histoire d'amour, mais aussi une histoire des Etats-Unis de l'après deuxième guerre mondiale, et du début de la guerre froide. Maccarthysme, guerre de Corée etc. La petite histoire, celle de Sara et Jack, rejoint la grande.

J'ai été embalée de bout en bout par ce roman aussi haletant qu'un roman à suspense. Pas moyen de lâcher cette histoire d'amour impossible, d'occasions ratées, de choix peu  judicieux. Sara est LE personnage de ce roman. Femme forte, moderne, intelligente et incroyablement attachante. C'est pour elle que nous souffrons, avec elle que nous nous réjouissons.

Kalistina et Fashion ont aussi été emballées.

Commenter cet article

A
<br /> je viens de relire ton billet. Je le note pour moi mais pour ma demande spécifique, je ne suis pas sûre qu'il soit adapté... <br />
Répondre
G
<br /> <br /> Pour l'instant le roman de Kennedy que j'ai préféré. Comme toi j'ai adoré Sarah, le milieu du journalisme, cet amour impossible mais pas mièvre... je l'ai lu il y a trois ou quatre ans en été et<br /> il m'était très difficile de le lâcher !!!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> pareil! :))<br /> <br /> <br /> <br />
K
<br /> <br /> Ok... le 5, ça t'irait??  Mon billet est écrit alors j'ai qu'à mettre une date! ;))<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> impec pour le 5!!<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> <br /> Mon premier contact avec l'auteur ne m'a pas vraiment convaincue, alors je n'ai pas trop envie de renouveler l'expérience pour le moment!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> tu avais lu quoi?<br /> <br /> <br /> <br />
R
<br /> <br /> J'ai eu ma période Douglas Kennedy (en 2005 je crois) où j'ai lu tout ce que j'ai pu trouver de l'auteur. Et si il m'a déçu depuis, La poursuite du bonheur reste de loin mon préféré, j'avais<br /> beaucoup aimé.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> je n'ai lu de lui que Les desarrois de Ned Allen, que j'avais apprécié sans plus. Mais il semble que ce roman-ci soit parmi les meilleurs de Kennedy. Dur de passer après, du coup, je ne sais pas<br /> si je vais m'y remettre de sitôt!<br /> <br /> <br /> <br />

Nous sommes sociaux !