Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


The place beyond the pines

Publié par Choupynette de Restin sur 1 Mai 2013, 12:11pm

Catégories : #Petit & grand écran

Finalement, nous aurons réussi à le voir, ce film avec Ryan Gosling, Bradley Cooper, Eva Mendes et Rose Byrne.

Cascadeur à moto, Luke (Ryan Gosling) est réputé pour son spectaculaire numéro du «globe de la mort». Quand son http://fr.web.img4.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/95/48/86/20503476.jpgspectacle itinérant revient à Schenectady, dans l’État de New York, il découvre que Romina (Eva Mendes), avec qui il avait eu une aventure, vient de donner naissance à son fils… Pour subvenir aux besoins de ceux qui sont désormais sa famille, Luke quitte le spectacle et commet une série de braquages. Chaque fois, ses talents de pilote hors pair lui permettent de s’échapper. Mais Luke va bientôt croiser la route d’un policier ambitieux, Avery Cross (nom prédestiné pour un personnage qui portera sa croix tout au long du film)(Bradley Cooper), décidé à s’élever rapidement dans sa hiérarchie gangrenée par la corruption. Quinze ans plus tard, le fils de Luke et celui d’Avery se retrouvent face à face, hantés par un passé mystérieux dont ils sont loin de tout savoir…(dixit Allociné).

Un métrage donc découpé en trois parties pour démonter les rouages de l'héritage. Qu'hérite-ton finalement de nos parents? Y compris de ceux que l'on n'a pas connu. Comment les individus se passent le paquet (et dans ce film c'est un paquet au propre comme au figuré qui passe de mains en mains) des secrets, des haines. Comment ils vivent avec le poids du passé, d'un père absent, d'un décès, d'une faute, d'un mensonge.

Ryan Gosling, pas aussi magnétique que dans le fabuleux Drive, incarne parfaitement ce personnage hanté par l'absence d'un père, et cherchant à tout prix à être présent pour son enfant. Malheureusement, une mauvaise rencontre et le voilà parti sur la pente très glissante des braquages de banque. Sa présence va ensuite peser sur le reste du film, fantôme culpabilisant pour les uns, héros pour son fils qui voudra absolument le venger. Car c'est aussi une réflexion sur la façon dont on raconte le passé. Dont on l'enjolive parfois. On se l'aproprie pour flatter son égo.

C'est à la fois beau et terriblement poisseux de ce passé qui colle aux personnages. Portrait en creux d'une Amérique violente, des petites villes où rien ne se passe, où la corruption est ignorée, où la misère (humaine ou autre) est un héritage dont on ne se départit que difficilement.

Tous les acteurs sont excellents, l'image aussi. La musique est envoutante. A voir.

Commenter cet article

Marie 22/05/2013 13:11


Exact, pour les films très visuels, à grand spectacle, c'est plus embêtant... Mais mes filles ne regardent pas encore la même chose que nous, alors on s'adapte ! 


 

Choupynette de Restin 25/05/2013 17:46



faut bien!



Marie 18/05/2013 19:05


Je pense que j'attendrai qu'il soit sorti en DVD... Le regarder tranquilou à la maison avec ma moitié, c'est pas mal aussi ! 

Choupynette de Restin 22/05/2013 10:59



oui, il ne perdra pas de ses qualités sur petit écran comme certains films qui méritent vraiment d'être vus dans les salles de ciné!



Marie 11/05/2013 15:31


Ca fait partie des films que j'aimerais bien voir...


 

Choupynette de Restin 17/05/2013 14:57



il passe peut-être encore près de chez toi?



anjelica 07/05/2013 23:33


j'ai beaucoup aimé ce film. La construction en trois parties, la question de la paternité, de la filialité...Un bon film et pas seulement pour Ryan 

Tiphanie 06/05/2013 21:43


J'ai aussi beaucoup aimé, ça m'a touché, j'ai versé quelques larmes.

Nous sommes sociaux !