Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Sept saisons - Ville Ranta

Publié par Choupynette de Restin sur 18 Avril 2015, 07:39am

Catégories : #Ma bibliothèque, #BD

http://www.avoir-alire.com/local/cache-vignettes/L200xH282/arton24722-5b59c.jpgLe récit de Sept Saisons se situe à Oulu, petite ville sur les rivages les plus septentrionaux de la mer Baltique au XIXème siècle, époque où la rigueur luthérienne du dogme du péché originel pèse sur la société. Alors que le mouvement piétiste gagne du terrain, les eaux calmes de la petite ville sont troublées par l’arrivée d’une jeune femme revendiquant son indépendance.

Maria Piponius est originaire d’Oulu où elle revient après trois années d’absence pendant lesquelles elle a parcouru le monde en bateau. Elle rencontre Hans Nyman, journaliste et enseignant qui espère obtenir le poste de pasteur d’Oulu. Hans a perdu sa femme un an auparavant et est tourmenté par ses pulsions, alors que les rapports sexuels lui sont interdits. Esprits libres, Hans et Maria se retrouvent plongés dans les affres de la société luthérienne imprégnée d’interdits et de peur.
Bon. Je suis un peu embêtée, il faut bien le dire. Car je n'ai pas retrouvé, loin de là, les promesses du résumé de la quatrième de couverture.

D'abord, j'ai eu beaucoup de mal avec les dessins, et pour une bande dessinée (enfin maintenant on dit album...) c'est embêtant. J'ai souvent eu du mal à reconnaître les personnages, et puis ces dessins à l'aquarelle et à moitiés colorisés, ce n'est pas un style auquel j'accroche. Il y a pourtant de belles planches par moments, mais par moments seulement.

Sur le fond, je n'ai pas trop vu la rébellion. Peut-être qu'elle était trop subtile pour moi et mes gros sabots, allez savoir. Ceci étant dit, Ranta décrit bien le poids de la religion sur les êtres, y compris les plus "libres" qui ont bien du mal à s'affranchir de certaines préceptes et habitudes. L'atmosphère d'un petit village, où tout se sait, où les mauvaises langues peuvent aller bon train.

Une semi déception.

L'avis positif de LiliGalipette.

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !