Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Pour elle/The next 3 days

Publié par Choupynette de Restin sur 18 Février 2011, 13:08pm

Catégories : #Petit & grand écran

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/66/22/75/18999130.jpgJ'ai vu récemment au cinéma The next three days film américain avec Russel Crowe. Et quelle ne fut pas ma surprise en découvrant lors du générique qu'il était adapté d'un métrage intitulé Pour elle. Cela me disait quelque chose mais sans http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/79/59/82/19542078.jpgplus. Deuxième surprise: Pour elle, film avec Vincent Lindon et Diane Kruger, datant de décembre 2008, passe sur la chaîne cryptée. J'ai pu donc comparer les deux "versions" de cette histoire touchante et bien menée. Attention ce billet est un ENORME spoiler à lui tout seul!

Julien/Johnest professeur et voit la vie de sa famille bouleversée lorsque sa femme Lisa/Lara est arrêtée pour le meurtre de sa supérieure. Ne pouvant prouver son innocence, car les preuves l'accablent, la jeune femme est condamnée à vie, et dépérit en prison. Julien/John décide donc, lui le père tranquille, citoyen lambda, de la faire évader et quitter le pays avec leur fils Oscar/Luke. On le suit alors dans sa quête de l'argent nécessaire à l'entreprise, dans ses calculs et ses plans pour réussir l'évasion.

Le film américain est pour ainsi dire un copier/coller du long métrage de Fred Cavayé. Même Lisa/Lara est jouée par deux actrices aux traits relativement semblables. Les différences se trouvent dans certains passages rajoutés dans le film américain: un dîner en ouverture du film avec le frère de Julien/John et son épouse. Mais le film avec R. Crowe est typiquement américain en ce qu'il ajoute des scènes entraînant une tension supplémentaire, par exemple quand il récupère les faux papiers, John croise un policier qui le repère, alors que Julien n'a aucun souci. Autre exemple: Luke, le jour de l'évasion, est invité à un anniversaire non pas à la maison comme l'avait cru le père, mais au zoo, ce qui entraine une course effrénée de John pour être dans les temps, la décision de ne finalement pas aller chercher l'enfant, et la tentative de suicide subséquente par éjection de la voiture de Lara, qui donne lieu à une belle cascade et un gros shoot d'adrénaline. Ils décident ensuite de repartir chercher l'enfant. Mais ils n'ont alors plus le temps de ressortir de la ville. Les routes sont bloquées, de même que les gares et les aéroports. Sur une intuition, John prend des passagers à la gare, et peut ainsi passer sans encombre les barrages: on n'arrête que les voiture avec un couple avec un enfant. Dans Pour elle, Julien a prévu à l'avance cette solution en s'inscrivant sur un site de co-voiturage.

Dans la version française, Oscar est laissé par son père dans un hôtel. Autre fait qui m'a sauté aux yeux, car si c'est un détail, cela dit beaucoup du film: dans la version française le père conduit un break volvo, et loue pour la fuite un Espace. Russell Crowe quant à lui possède une Prius, et choisit un 4x4 pour la fuite. C'est plus glamour que l'Espace et la Volvo...John est prof d'université, Julien prof de lycée...Et au final, Crowe est moins Mr Toutlemonde que Lindon.

Au final, les différences sont à la fois minimes et importantes: l'américain est au final plus boosté à l'adrénaline que son modèle français, plus spectaculaire. Mais Pour elle bénéficie d'une bien meilleure image, le traitement des couleurs notamment dans les décors est plus intéressant et sert mieux le sujet et l'ambiance du film. Au final, la version française est moins spectaculaire, je le disais, mais la tension est ainsi moins artificielle. Le tout peut-être plus crédible. Enfin, Vincent Lindon, et je suis désolée pour Russell Crowe, joue beaucoup mieux. Plus intense, plus sombre, plus déchiré et angoissé par l'ampleur de la tâche.

Au final, la question que je me suis posée, c'est: pourquoi faire un tel remake? Je le disais, il s'agit presque d'un copier/coller boosté à l'adrénaline. Quel intérêt artisitique, cinématographique? Je n'en vois aucun. Paul Haggis a trouvé l'idée française bonne, et a décidé de se l'approprier pour en faire un thriller à l'américaine, agréable à regarder, mais sans plus. Attention, je ne dis pas que Pour elle est un chef d'oeuvre. Mais dans sa version plus nuancée,  qui ne se cache pas derrière des effets faciles, moins artificielle, il est vraiment bon.

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !