Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Pierre et Jean

Publié par Choupynette de Restin sur 22 Décembre 2010, 09:54am

Catégories : #Ma bibliothèque

Première incursion chez les auteurs morts dans le cadre du défi Nécrophile de Fashion, j'ai choisi Maupassant (dans la catégorie "auteurs enterrés à Paris") et ce très court roman Pierre et Jean.

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/9/5/8/9782070410859.jpgPierre et Jean : le docteur et l'avocat, le brun et le blond, le nerveux et le placide, le dur et le tendre. Radicalement opposés, ces deux frères, tout en menant une existence paisible au Havre, vivent sous la tension d'" une de ces jalousies dormantes " prêtes à se réveiller " à l'occasion d'un mariage ou d'un bonheur tombant sur l'un ". Or on apprend qu'un ami de leurs parents a légué sa fortune à Jean, seul. Pourquoi Pierre n'hérite-t-il pas ? Cette question lancinante le conduira à exhumer un vieux secret de famille... Psychologie, crise, émotion : Maupassant se renouvelle dans Pierre et jean.

Pierre et Jean, Jean et Pierre, la relation entre ces deux-là est annoncée d'emblée comme déséquilibrée, pleine de jalousie (chez Pierre, l'aîné) et de ressentiment. Pierre aussi brun et sec que Jean est blond et mou, est très clairement le second fils, délaissé au profis de Jean. Il se sent autre. Et le deviendra. Cet héritage incongru et injuste (pourquoi lui et pas Pierre? Pourquoi pas les deux?), va entraîner l'exacerbation de la jalousie de Pierre et il se transformera, lui le médecin, en enquêteur, pour comprendre et mettre au clair cette histoire d'héritage. Bien entendu, le suspense est très vite levé (d'autant plus que le roman est très court): la mère, que Pierre aime par dessus-tout a "fauté" avec l'ami de la famille, au nez et à la barbe du mari. La résolution - ou plutôt le retour à une certaine paix familiale - ne se fera qu'à la faveur du sacrifice et de l'exil de l'enfant légitime, Pierre.

En préface, une analyse est proposée, mais sur certains aspects, je reste perplexe. Notamment, celui du double. Quoi qu'il en soit, ce roman d'analyse, naturaliste jusqu'à un certain point, n'est pas mon préféré de Maupassant. je lui ai préféré Bel Ami, et L'héritage (que je croyais avoir chroniqué - erreur qu'il faudra que je répare!). Il se joue en milieu presque clos (la famille et quelques très rares personnages secondaires), il est plus sombre que ceux que j'avais lus auparavant (peut-être parce que le thème de l'enfant naturel est très particulier pour Maupassant), on y trouve moins d'humour. Une lecture plaisante mais sans plus.

Le logo vous amènera vers ma page Défi littéraires qui récapitule les défis auxquels je participe et le billets de lectures afférents.

68135280

Commenter cet article

Aliénor 16/01/2011 15:15



Un défi nécrophile ??!!



Choupynette de Restin 16/01/2011 16:50



oui, il s'agit de lire des auteurs morts... dans des conditions bizarres, ou ayant été enterrés à Paris, etc... ça
me permet de faire baisser la pal!



akialam 04/01/2011 11:35



Il se trouve que je n'ai pas un avis très objectif sur cet ouvrage car on me l'a fait étudier en cours, ce qui est souvent mauvais pour l'appreciation qu'on en a ensuite. Il faudrait que je le
relise avec un oeil neuf.



Choupynette de Restin 06/01/2011 10:03



c'est souvent comme ça avec les lectures obligatoires pendant les études... sauf pour Bel Ami et Léon l'Africain en ce qui me concerne, que j'avais adorés!



maggie 26/12/2010 08:18



Je pense relire Bel-ami car j'en garde un vague et mauvais souvenir... en ce qui concerne Pierre et Jean, ma première lecture m'avait ravie...



Choupynette de Restin 26/12/2010 20:48



le contraire pour moi tu vois!



clara 22/12/2010 17:18



je ne me souviens plus de ce livre ...



Choupynette de Restin 26/12/2010 20:50



je ne crois pas que j'en garderai un grand souvenir non plus! ;)



clara 22/12/2010 17:17



je ne me souviens plus de ce livre...



Nous sommes sociaux !