Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Pater

Publié par Choupynette de Restin sur 13 Juillet 2011, 06:27am

Catégories : #Petit & grand écran

Synopsis (j'aurais probablement dû le lire avant d'aller au ciné sur la foi des 15 minutes de "standing ovation" que le film reçut à Cannes...): Pendant un an ils se sont vus et ils se sont filmés. Le cinéaste et le comédien, le président et son 1er http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/83/94/39/19746116.jpgministre, Alain Cavalier et Vincent Lindon. Dans "Pater", vous les verrez à la fois dans la vie et dans une fiction qu’ils ont inventée ensemble.

Alors, évidemment, quand on n'a pas lu ça, et qu'on arrive dans la salle, les 15 premières minutes sont assez déroutantes. Lindon y parle d'Enfant de la lune, un film qu'il venait tout juste de tourner. Etrange.

Je ne sais vraiment pas quoi dire de ce film a part qu'il m'a ennuyée à un point rarement attteint pour moi, hormis l'abominable L'assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford. Qui plus est, j'avais faim en arrivant dans salle, et le film-auto-fiction s'ouvre sur un joli petit pique-nique avec des mets ma foi fort appétissants...

Par la suite, les scènes s'enchaînent avec comme fil conducteur... la chronologie d'une intrigue qui n'en est pas une: Vincent Lindon dans son rôle pour le film qu'ils tournent est appelé par le Président de la République à être premier ministre. Discussions, tergiversations, écriture de discours, désamour avec le Président, campagne électorale où les deux s'affrontent...De minuscules scènes de parfois quelques minutes, certaines dont on se demande vraiment quel est leur intérêt se suivent... et malheureusement se ressemblent. Même celles où il s'agit de la "vraie vie".

Quand je vois que les critiques l'ont noté en moyenne à plus de 4,5/5... j'en reste baba. 

Certaines scènes sont dignes de réflexions du café du commerce, d'autres de la psychologie de comptoir à deux francs six sous (vous voyez, on reste dans le bistro, faut faire marcher le commerce en temps de crise!). Ah, la scène de la chirurgie esthétique et du rapport au père... quelle profondeur mes enfants!

Grosse déception et ennui profond pendant pas loin d'1h40. Et quand on a faim, s'ennuyer pendant si longtemps, c'est vraiment... ennuyeux!!

Commenter cet article

A
<br /> <br /> Ah mais quelle idée d'aller au ciné avec la faim au ventre !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> bah voui... :S<br /> <br /> <br /> <br />
U
<br /> <br /> Pas de chance, vraiment. Film à fuir résolument! <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Absolument!<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> à fuir...<br /> <br /> <br /> (la prochaine fois, prends un sandwich ! ;) )<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> et c'est ce que je fais d'habitude, mais là, je sais pas... tête en l'air... :))<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> <br /> Ben dis, j'ai failli faire comme toi et puis l'instinct de survie m'a fait lire quelques critiques autres, bien argumentées... j'ai renoncé. J'ai bien fait.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> quel ennui... je me demande vraiment ce qu'ils ont trouvé à ce film. C'est un peu br****ette intellectuelle!<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> Merci pour la mise en garde mais tout, du titre à l'affiche ne m'attire pas du tout.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Moi j'y suis allée juste après la fête du ciné, nous avions des contre-marque gagnées sur BNP qui donnaient droit à la place à 3€. L'Homme avait entendu beaucoup de bien du film donc nous y<br /> sommes allés. On aurait dû quitter la salle, comme certaines personnes l'ont fait. Et c'est quand même rare quand les gens se carapatent d'une salle obscure!<br /> <br /> <br /> <br />

Nous sommes sociaux !