Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Magic in the moonlight

Publié par Choupynette de Restin sur 7 Novembre 2014, 08:36am

Catégories : #Petit & grand écran

http://fr.web.img5.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/pictures/14/09/04/09/55/595346.jpgCôte d’azur, années  1920. Sophie Baker, un américaine qui se prétend medium, subjugue une famille entière, les Catledge et notamment le fils, un rien benêt, qui s’est mis en tête de l’épouser. Howard Burkan, un ami de la famille, magicien, fait appel à un collègue, Stanley Crawford, réputé le meilleur de sa profession et très habile pour démasquer les charlatans. Cynique au dernier degré, Crawford est déterminé à démonter le stratagème de Baker et de sa mère. Une séance de spiritisme, quelques « vibrations mentales » plus tard, Crawford tombe sous le charme et finit par croire que la jeune et charmante Sophie est bien ce qu’elle dit être. Enfin, il y a quelque chose de plus que ce qui se voit ! L’arrogant cynique, qui ne jure que par Nietzsche, est enfin heureux….pour longtemps ?

Woody Allen le désespéré pour qui la vie n’est qu’un désastre annoncé, une tragi-comédie, oppose ainsi son double cinématographique, magnifiquement interprété par un Colin Firth au sommet de son art, cynique et arrogant à souhait, à la jeune et fraîche Sophie qui semble le comble de l’innocence.  Un femme qui affirme qu’il vaut mieux croire, bêtement, dans un possible au-delà, entretenir un espoir, même faux, plutôt que de ne voir la vie qu’en noir. La joie des « idiots » d’un côté, et le cafard des pessimistes de l’autre.  Deux visions du monde qui s’affrontent.

Dialogues enlevés, tirades, humour mordant, tout y est. Avec en plus un brin de romance et du suspense… et comme toujours une excellente BO.

 Le tout donne un film absolument charmant dont on ressort avec le sourire. A voir !

Commenter cet article

keisha 17/11/2014 16:08


Je veux le voir, mais en VO (je ne referai pas l'erreur commise avec Blue jasmine)

Nous sommes sociaux !