Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Le brasier de justice - Andrea H Japp

Publié par Choupynette de Restin sur 28 Juillet 2014, 12:38pm

Catégories : #Ma bibliothèque

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51c37wMSikL._SY344_BO1,204,203,200_.jpgXIVe siècle. Une province de France apeurée. Des enfants assassinés sans que nul ne parvienne à déjouer les manoeuvres du meurtrier. Comment arrêter ces crimes abominables ? Qui osera s'atteler à cette tâche redoutable ? Hardouin cadet-Venelle, un être différent au masque de cuir noir, dont la mort est le métier, s'y risquera-t-il ? Qu'il soit bourreau l'aidera-t-il pour mener l'enquête ? Comment concilier cette soif de vérité et le fait qu'il torture et tue au nom de la loi ? Les voix qui le hantent proviennent-elles des ténèbres où errent ses victimes ? Lune d'elles, Marie de Salvin, jeune femme éblouissante qu'il a brûlée vive, ne le quitte plus.

J'avais lu il y a quelques années Le silence des survivants, un remarquable roman court sur les rescapés de génocides et Meurtre sur le réseau (dont je ne me souvenais plus, mais qui apparemment m'avait beaucoup plus à l'époque!). Notre héros est donc bourreau, ou comme les membres de cette corporation préféraient qu'on les nomme: Maître de Haute justice. Après une exécution qui l'a beaucoup marqué, et la découverte que la justice s'était fourvoyée, envoyant  à la mort (sur le bûcher) une innocente, Marie de Salvin, Hardouin n'a de cesse de retrouver le vrai coupable. Puis, il est envoyé à Nogent le Routrou par le sous-bailli pour arrêter un meurtrier d'enfants. Mais il s'avère vite qu'il y a baleine sous caillou !

Si l'intrigue n'est pas particulièrement ébouriffante, Japp connaît son métier, et nous plonge dans l'atmosphère particulière de ce tout début de 14ème siècle. Les dialogues reprennent en partie (en partie seulement bien sûr!) le parler de l'époque, l'auteure multiplie les notes pour expliquer telle ou telle expression, us et coutume, le tout donnant vraiment l'impression au lecteur de se retrouver au Moyen âge.

Et évidemment, cela implique que notre bourreau soit sans scrupule quand il s'agit de faire parler des témoins, n'hésitant pas à couper des oreilles par exemple. C'est donc assez étonnant, à tout le moins, pour le lecteur du 21ème siècle, de voir un "gentil" employer la torture sans sourciller. On pourra trouver que certains faits sont un peu trop opportuns (l'héritage qui rend notre ostracisé (les bourreaux étaient en effet voués à évoluer à la marge de la société) fort riche notamment), que l'enquête est un peu légère, mais le tout coule, les pages se tournent avec plaisir. Une parfaite lecture pour l'été, qui me donne envie de lire le tome suivant et de découvrir aussi l'autre série d'enquêtes avec Les mystères de Druon de Brevaux.


Commenter cet article

anjelica 03/08/2014 23:37


j'aime les polars historiques mais je passe pour celui-ci ... 

Choupynette de Restin 04/08/2014 14:17



Je te dirai avec le deuxième tome (qui sera lu... en son temps!! ;) ) si ça vaut le coup  de se lancer! De toute façon, il y a bien d'autres à lire!



Le Papou 29/07/2014 11:45


Baleine sous caillou hein ! Faut un gros caillou ou une minuscule baleine:-) Je le note... sérieusement.


Le Papou

Choupynette de Restin 30/07/2014 10:06



C'est très sympa à lire!



Sandrine 28/07/2014 20:48


Je craignais qu'il n'y ait un aspect un peu simplistes dans ses romans... si la documentation historique est respectée, je peux être preneuse (je suis assez pointilleuse sur le Moyen Age...),
l'intrigue passe pour moi au second plan.

Choupynette de Restin 29/07/2014 11:28



ouh la, ne prends pas mon billet au pied de la lettre: j'aime la période, mais je ne suis pas hyper cultivée là-dessus! Mais il semble qu'elle ait bien fait son boulot de recherche.



Nous sommes sociaux !