Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


La fille de l'orage

Publié par Choupynette de Restin sur 2 Novembre 2010, 16:26pm

Catégories : #Ma bibliothèque

Premier tome de la série Cygne noir.

Pour cette lecture, écoutons Nelly Furtado et One-Trick pony, dont les paroles m'ont rappelé en l'écoutant l'aspect indépendant de l'héroïne de La fille de l'orage.

 

 

J’avais entendu parler de Richelle Mead par les blogs via sa série Georgina Kincaid Succubus, très appréciée. Quand je suis tombée tout à fait par hasard sur le premier tome d’une autre série de cette auteure, j’ai sauté sur l’occasion. Je suis http://1d.img.v4.skyrock.net/1d7/bit-lit/pics/2797906167_3.jpgen manque d’héroïnes culottées qui se coltinent des trolls, des esprits, des vampires et tutti quanti, il faut croire !

Eugenie Markham est chaman. Dotée de grands pouvoirs, elle exerce un fructueux business en bannissant de notre monde les Faës et autres esprits qui s'y aventurent. Engagée pour retrouver une ado enlevée dans l'Outremonde, Eugenie découvre une prophétie qui met au jour des secrets bien gardés de son passé et lui réserve de très désagréables perspectives d'avenir ! Eugenie a beau manier la baguette avec autant d'assurance que le flingue, il lui faut des alliés pour une telle mission. Elle aura Dorian, un roi Faë séducteur avec un faible pour le bondage, et Kiyo, un magnifique changeforme.

Alors évidemment, comment ne pas penser, à la lecture de ce résumé, à Mercy et ses « relations » avec Sam et Adam ? Ou à Anita Blake, qui botte les fesses des pires créatures qui croisent son chemin ? Je ne peux pas dire que Mead fasse preuve d’une originalité folle car les codes du genre sont là : Eugenie est une fille combattante, douée de pouvoirs divers, dont elle ignore pour la plupart (c'est-à-dire les plus grands) qu’elle les possède, elle a un humour plutôt sympa, et des compagnons ma foi franchement sexy.

L’intrigue se tient plutôt bien, et l’humour et l’auto-dérision dont fait preuve Eugenie nous entraîne sans déplaisir à sa suite.

Mais l’héroïne n’est pas à ce point géniale qu’elle nous fait oublier les petits défauts qui parsèment ce premier tome : évolution des relations de certains personnages par à-coups, psychologie pas toujours assez travaillée.

En somme, une héroïne intrépide et sympa, des rebondissements, des sexymen, le tout donne une lecture fort agréable. Ce n'est pas original, puisque tous les codes de la bitt-litt sont là, mais ça se lit bien.

Commenter cet article

Anjelica 08/11/2010 20:49



je vais en parler à Lara, cela pourrait peut-être lui plaire !



Ankya 06/11/2010 12:10



J'adore la série Vampire Academy de Richelle Mead :)



Nous sommes sociaux !