Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


La danse sur le volcan

Publié par Choupynette de Restin sur 12 Avril 2011, 06:51am

Catégories : #Ma bibliothèque

Dans le cadre de la rencontre printanière du club Lire et Délires, la littérature haïtienne était à l'honneur.

Pour ma part, j'ai hésité entre le livre dont je vais vous parler et un petit roman de Dany Laferrière  Comment faire l'amour à un nègre sans se fatiguer. Et je suis malheureusement au regret de dire que j'ai fait le mauvais choix. Pourtant, l'histoire http://jacbayle.perso.neuf.fr/images/im_Haiti/danse_volcan.jpgétait alléchante pour l'amatrice de romans historiques que je suis.

Minette, jeune quarteronne de 15 ans vivant avec sa mère esclave métisse affranchie et sa soeur Lise à Port-au-Prince à la fin du XVIIIème siècle, a un don. Une voix superbe que le couple d'acteurs chanteurs voisins, les Acquaire, ne manquent pas de remarquer. Ils la produisent au Théâtre de la ville, alors que la scène y est interdite aux nons Blancs, espérant ainsi faire fortune et rembourser leurs dettes.

Mais si Minette a du succès, cela ne plait pas à tout le monde. Et la révolution se profile à l'horizon...

Je ne peux pas vous en raconter plus, car je m'arrête définitivement à la page 129. Car Marie Vieux-Chauvet, écrivaine haïtienne que la 4ème de couverture qualifie de "un des plus grands auteurs de la francophonie" n'a pas la qualité de plume qu'on lui prête, selon moi. Si du point de vue historique, La danse sur le volcan est très intéressant, d'un point de vue strictement littéraire ce n'est franchement pas très élaboré. Un style qui arrive à être à la fois plat et par moments emphatique à la limite du ridicule, des personnages, dont Minette, dont après 129 pages, on ne peut toujours pas réellement cerner le caractère, m'ont profondément agacée.

C'est fort bien d'être calée en histoire, mais pour écrire un roman, encore faut-il une plume, une intrigue et des personnages intéressants. Ce n'est pas le cas ici.

Exemple de phrases qui parsèment la lecture et qui m'ont agacée: "la flamme ardente avait disparu dans ses yeux, faisant place à une lueur tendre, douce et si compatissante que les yeux de Minette se remplirent de larmes."

 

Commenter cet article

Karine:) 13/04/2011 17:19



Ah oui... je sens que ce style m'énerverait un peu, aussi... dommage parce que le thème était très intéressant.  Quant au Dany Laferrière il est particulier... j'ai presque envie de le
relire, tiens!



Ys 12/04/2011 12:03



Pas terrible la citation en effet, c'est dommage quand le style ne suit pas un sujet intéressant...



yueyin 12/04/2011 11:07



et pan !



Nous sommes sociaux !