Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans ce troisième tome des aventures du désormais célèbre shérif Walt Longmire du comté d’Absaroka, Craig Johnson http://www.incoldblog.fr/my_dotclear/my_public/Archives/2011/2011-04/.2011-04-11_m.jpgemmène son personnage loin des grandes plaines et des montagnes inhospitalières de l’Ouest américain.

Longmire va en effet voir sa fille Cady, brillante avocate à Philadelphie. Mais celle-ci est retrouvée gravement blessée, victime d’une agression, et repose sur son lit d’hôpital entre la vie et la mort.  Les soupçons, du moins ceux de Walt, se portent rapidement sur son amant du moment, qui est assassiné quelques jours plus tard. Philadelphie porte bien mal son nom.

Certains lecteurs ont appréciés d’être transportés loin des grands espaces de l’Ouest, pour ma part, cela ne m’a fait ni chaud ni froid. J’aime Walt, où qu'il se trouve. Point barre.

Si j’ai retrouvé l’humour présent dans les tomes précédents (en moindre mesure cependant, je dois l’avouer, même si la scène du PV de stationnement vaut son pesant de cacahuètes), et bien plus d’émotions, j’avoue être un chouïa déçue par ce troisième opus. Pas parce que je l’ai lu si peu de temps après les deux premiers et que j'étais "saoulée" de Walt. Mais parce que j’ai trouvé que c’était trop court. A peine 280 pages ! Après Little bird et Le camp des morts, je n’étais pas rassasiée. Et ce tout petit tome m’a laissée sur ma faim. On s’approche au plus près de Walt, dans son rapport à Cady, sa paternité, et cela donne des passages vraiment émouvants. On retrouve son ami de toujours Henry Standing Bear, ainsi que Vic (évolution de leur relation attendue et prévisible selon moi, mais qui donne lieu à des scènes très intéressantes), le mysticisme (j’utilise le mot sans les préjugés et le côté péjoratif) etc.Tous les ingrédients qui ont fait le succès des tomes précédents.

Cependant, il me manque quelque chose. Je ne saurais dire quoi très exactement. Craig Johnson m’a mal habituée. Quand on a eu l’excellence entre les mains, on a forcément du mal à se contenter du très bon.

L'avis d'InColdBlog.

Tag(s) : #Ma bibliothèque
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :