Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


L'élu - Chaïm Potok

Publié par Choupynette de Restin sur 20 Novembre 2013, 14:59pm

Catégories : #Ma bibliothèque

http://idata.over-blog.com/1/35/13/57/decembre-09/Chaim-Potok-L-Elu.gifDeux garçons, deux communautés juives, les Etats-Unis de 1944. Voici la toile de fond de ce roman de Chaïm Potok, auteur dont la l'oeuvre a été recommandée par Yue Yin récemment.

Reuven est élevé seul par son père, un érudit et professeur. Danny, quant à lui, est élevé de manière très stricte, voire très dure par un père tzaddik (c'est-à-dire leader de sa communauté) et issu d'une communauté  hassidim. Très orthodoxe et dont les membres ne se mélangent pas aux autres.

C'est au cours d'un match de base-ball que ces ado new-yorkais vont faire connaissance. La balle que frappe Danny vole directement dans l'oeil de Reuven, qui passera en conséquence quelques temps à l'hôpital. Une grande amitié naîtra de cet accident. Deux garçons très différents, issus de communautés qui se détestent.

Potok décrit avec beaucoup de minutie ce milieu juif de Williamsburg, l'amitié a priori quasiment impossible de ces deux garçons que les traditions et les préjugés devraient séparer. L'étude du Talmud est un point central de l'histoire de ces garçons. D'autant plus que Danny (extrêmement intelligent) doit (impératif catégorique s'il en est) est l'élu du titre. Celui qui doit succéder à son père, alors qu'après avoir découvert Freud il souhaite devenir psychanalyste. Il y a des chapitres entiers presque consacrés à ce sujet. Je ne peux pas dire que ce soit ceux qui m'aient le plus intéressée, même si cela apporte quelque éclairage sur la religion juive et son étude.

Histoire d'amitié, récit quasi initiatique d'adolescents que l'on suit jusqu'à l'université, L'élu décrit parfaitement les difficultés qu'ont ces jeunes à grandir et se forger un destin dans des communautés où tout semble écrit et décidé d'avance. Où l'individu n'a finalement que peu de marge de liberté. Un roman instructif, intéressant car tout en nuances, mais qui ne m'a pas emportée, même si il est par moments émouvant.

les avis de Papillon, Cécile.

Une autre participation pour ce mois américain organisé par Noctenbule après
après Serena de Ron Rash, Le majordome (film), Blue Jasmine (film), et Rites d'automne de Dan O'Brien et Ceux qui nous sauvent de Jenna Blum et L'histoire d'un mariage d'A. S. Greer.

Commenter cet article

dasola 05/01/2014 11:47


Bonjour Choupynette, je profite de ton billet paru le 20 novembre 2013 pour te souhaiter une très belle année 2014 et j'espère que tu ne vas pas abandonner ton blog. Bon dimanche.

Alex-Mot-à-Mots 22/11/2013 10:42


Le seul roman que j'avais lu de cet auteur ne m'avait pas spécialement plu. J'hésite.

yueyin 20/11/2013 22:04


Ah j'aimerais le lire, tu l'as ? je prête Je m'appelle Ashev lev en échange :-)

Manu 20/11/2013 19:49


J'ai un roman de cet auteur dans ma PAL mais je ne sais plus si c'est ce titre.

Pr. Platypus 20/11/2013 16:51


C'est étonnant comme la question de l'identité juive reste un sujet de réflexion pour pas mal d'auteurs américains (Roth, Bellow, Jakobson, Potok donc...) alors qu'en France plus personne à ma
connaissance ne s'empare de ce sujet (une différence de composition sociale peut-être). C'est un sujet qui m'intéresse beaucoup, du coup je note ce roman dans ma wishlist !

Nous sommes sociaux !