Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Invictus

Publié par Choupynette de Restin sur 22 Janvier 2010, 09:37am

Catégories : #Petit & grand écran

Très attendu par la fan de rugby/Clint Eastwood/Mandela que je suis, je suis allée voir Invictus avec grand plaisir. Cependant, c'est loin d'être un film à la hauteur du talent du Sieur Eastwood.
L'histoire est celle de la coupe du Monde de rugby de 1995, alors que Mandela vient d'être élu président d'Afrique du Sud, après des décennies d'apartheid. Dans un pays où la haine et la suspicion  couvent, Mandela décide de soutenir http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:jyqIcOQpLEvOOM:http://lebuzz.info/wp-content/uploads/2009/11/affiche-invictus-film-clint-eastwood-matt-damon-morgan-freeman-film-texte.jpgpubliquement et d'encourager l'équipe des Springboks, étendard des Blancs, symbole de l'apartheid (les Blancs jouent au rugby, les Noirs au foot, c'est d'ailleurs la scène d'ouverture du film). Et il va demander à François Pienaar, capitaine de l'équipe issu d'une famille de Blancs typiques (racistes) de gagner cette coupe du monde, pour unir le pays.
Alors évidemment, quand un film vous raconte un fait historique, il n'y a que très peu de suspense, sauf si on regarde un Tarentino qui finit par buter Hitler. Par conséquent, l'intérêt du film n'est vraiment pas là.
Ce qui m'a énormément gênée dans ce métrage, c'est le manque de recul et les arrangements faciles Les méchants Blancs deviennent de gentils Blancs, et vont même voir la finale avec leur domestique Noire, alors qu'ils ne se gênent pas habituellement pour dénigrer les Noirs en sa présence et parler comme si elle n'était pas là, pas Noire elle-même. Eastwood n'évoque jamais ce qu'a subit Chester Williams, seul joueur Noir de la sélection sud-africaine, auquel certains joueurs n'adressaient tout simplement pas la parole, voire pire. Des arrangements avec l'Histoire et les faits qui à mon sens gâchent le propos, le décridibilisent presque. Le tout est donc un peu (beaucoup) angélique, bien qu'excellement joué par un Morgan Freeman impressionnant et un Matt Damon plutôt pas mal de sa personne (même si on sait très bien que c'est pas du muscle utile...).
Mais ce qui m'a le plus gênée dans ce film, c'est qu'on oublie de dire que la France en demi-finale contre les Springboks s'est vue injustement refuser deux essais, et qu'on ne parle jamais de Suzie la serveuse qui a judicieusement et fort à propos versé une substance bizarre sur la nourriture des All Blacks dont beaucoup furent, en conséquence, malades  pour la finale....
Cependant, malgré toutes ces critiques, j'ai bien aprécié le film. Après tout, c'est à voir comme un message d'espoir: l'humanité n'est pas si pourrie que ça. Mandela, un homme seul contre tous (ou presque) a réussi l'exploit d'éviter la guerre civile à son pays,et d'enclencher un processus périlleux et fragile: la réconciliation.
Et puis, il faut bien le dire, le rugby est très bien filmé. Certains ont râlé sur le fait que le match (la finale) tient les 15 dernières minutes du film, mais personnellement, cela ne m'a pas ennuyée, loin de là!

Commenter cet article

Stéphanie 31/01/2010 21:26


beaucoup aimé aussi, et comme toujours tu as un avis très proche du mien. Je ne connaissais pas le détail sur les matchs, j'ai été génée par les raccourcis trop visibles (genre le gamin qui finit
par écouter la radio avec les agents blancs)
par contre, ce n'est pas bien de spoiler Inglorious Bastard comme cela, je ne l'avais pas encore vu :(


Choupynette de Restin 01/02/2010 17:17


ah oui, le coup du gamin, là c'est vraiment trop!
Désolée pour IB... mais tu me connais, je ne fais pas exprès, et j'arrive à faire de gros spoilers.. :))


chiffonnette 31/01/2010 17:34


Ce que j'ai trouvé intéressant, c'est la réflexion sur le rôle politique du sport, trop souvent occulté. Après, c'est certain que la complexité de la réconciliation est juste effleurée, que les
magouilles propres à la coupe du monde le sont aussi. Mais les séquences de rugby sont superbes à mon humble et peu professionnel avis et j'ai passé un très beau mloment.


Choupynette de Restin 01/02/2010 17:18


Ahhh... j'avais un prof à ScPo, complètement... euh... spécial, et qui été ultra fan de Foucault (as Jean-Pierre, l'autre ;P) et on a passé un long moment sur Sport et Démocratie!


Anjelica 29/01/2010 20:26


Malgré tout si je peux j'irais le voir au ciné mais en effet c'est sûrement dommage si c'est trop angélique.


Choupynette de Restin 01/02/2010 17:26


bah... tu me diras ce que tu en penses!


yueyin 27/01/2010 12:23


On sent la spécialistes, alors comme ça les sud africains ont empoisonné tes bien aimés all blacks... crime et trahison !!! bon en même temps moi le rugby hein...


Choupynette de Restin 01/02/2010 17:28


bah oui... c'est moche...!!!


Marie L. 26/01/2010 20:56


Bien que j'adore Clint Eastwood, j'hésite encore à aller voir ce film... D'autres me font déjà tellement de l'oeil!!!


Choup 27/01/2010 11:53


je pense qu'il peut attendre la sortie dvd, ou le passage à la tv:)


Nous sommes sociaux !