Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

http://www.bbcshop.com/content/ebiz/bbc/invt/bbcdvd3579/inside_men_300jpg.jpg

Pour terminer ce mois anglais, vu que je n'ai pas pu finir le dernier roman en cours, voici un petit billet sur une mini-série comme nos amis de la BBC savent si bien les faire.

Dans un centre de comptage de l'argent ou un dépôt de sécurité (je ne sais pas trop comment le nommer), deux hommes décident de tenter le coup, et voler de l'argent. Mais quand ils se font prendre la main dans le sac (ou plutôt, l'argent dans le slip), par le manager du site, John, ils ont la surprise de se voir proposer de faire le casse du siècle. Vider l'entrepôt des millions de livres sterling qu'il contient.

La construction de cette série en quatre épisodes est très intéressante puisqu'elle alterne temps présent de l'intrigue et retour dans le passé, quand l'idée vient à Chris et Marcus de voler de l'argent. Nous suivons donc ces trois hommes aux caractères et histoires très différents. John, manager lisse, angoissé et à moitié bègue, prêt à tout pour rester meilleur manager de site, qui a renflouer avec son propre argent quand il y a des "manques". Marcus, pas franchement une lumière, et qui voudrait avoir une meilleure vie mais croule sous les dettes. Et enfin Chris, futur papa, dont le père est en prison et la mère alcoolique au dernier degré.

Au-delà d'une banale histoire de braquage, Inside men c'est avant tout une exploration de l'humain dans toute sa complexité. Ne cherchez pas des grosses scènes d'action, des fusillades et des courses poursuites. Avec Inside men on est plus dans l'examen des sentiments. Ambition, veulerie, jalousie, questionnements presque existentiels: autant d'aspects qui donnent l'occasion aux auteurs de la série d'analyser les ressors qui animent leurs personnages, les moments qui les font basculer. C'est particulièrement vrai en ce qui concerne John, joué par l'excellent Steven Mackintosh. On suit avec fascination la transformation presque totale de ce personnage dont rien ne laissait imaginer une telle métamorphose. L'acteur joue tout en nuance, en subtilité. On peut regretter, peut-être que tous les personnages n'évoluent pas autant que celui de John, mais c'est bien le seul reproche que je ferais à cette mini-série de grande qualité.

Un très bon casting, une narration maîtrisée et des personnages intéressants. A voir!

 

keep-calm-and-read

Tag(s) : #Petit & grand écran
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :