Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Histoire de M. le marquis de Cressy

Publié par Choupynette de Restin sur 6 Mars 2010, 19:02pm

Catégories : #Ma bibliothèque

Crécy pour moi (oui, oui, j'ai noté que le Cressy de Madame Riccoboni, ne s'écrit pas comme ce Crécy-là), c'est la "te-hon" au Moyen Âge, ou comment la chevalerie française a lamentablement oublié son cerveau à l'écurie, et a reçu une sacrée déculottée des anglois. Diantre! (Oui, j'ai la rancune tenace - surtout contre l'anglois. je n'ai d'ailleurs toujours pas digéré la victoire http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782070359783.jpgdu XV de la Rose sur les Français pendant le tournoi ces dernières années.) Mais instillons quelques grammes de finesse dans ce monde de brutes.
Dans ce roman paru en 1758, le marquis de Cressy est un homme brillant, mais sans une fortune capable de subvenir à ses appétits, mais ayant surtout pour lui ses exploits au cours de la guerre d'Espagne. Charmeur, il a pour objectif de s'attacher le meilleur parti: une femme avec de la fortune. Peut importe son âge, pourvu que la donzelle aie le titre et la monnaie sonnante et trébuchante qui va avec. Il fera ses armes sans conviction mais avec succès auprès d'Adélaïde, pour le malheur de cette dernière, un coeur pur et innocent; puis il n'aura pas grand chose à faire pour séduire la comtesse de Raisel, amie d'Adélaïde, à la fortune considérable et admirée de tous. Mais bien sûr, l'union se faisant aux dépends de la jeune fille, et étant fondée sur un mensonge, elle n'en peut que connaître une fin funeste.
Homme léger, ambitieux, le marquis de Cressy est avant tout le stéréotype du personnage masculin vaniteux pour qui séduire une femme tient plus du jeu qu'autre chose. Les femmes de ce roman sont aussi calquées sur les représentations sociales de l'époque dans les relations hommes/femmes, ces dernières étant passives.
Dans une plume élégante, Madame Riccoboni conte les turpitudes d'un homme qui perdra au final la femme dont il tomba finalement amoureux. Obsédé par son intérêt, vaniteux, il jouera des sentiments des unes et des autres provoquant le malheur. L'histoire de M. le marquis de Cressy m'a plus semblé celle de "ses" femmes, dont les tourments sont le miroir du caractère de cet homme avide d'avancement et de gloire.
Si évidemment, l'intrigue est marquée par son temps, de même que les effusions que les agissements du marquis provoquent chez ces dames, ce court roman n'est pas aussi poussiéreux qu'il pourrait y paraître. Car au final, il ne fait que raconter les rapports humains, et les conséquences de nos choix de vie sur nos relations avec les autres. Madame Riccoboni ne manque pas non plus de critiquer les hommes en général. "[...] mais les êtres inconséquents qui nous donnent des lois se sont réservé le droit de ne suivre que celle du caprice."
Une bien jolie découverte.

Lu dans le cadre du défi de Marie L. J'aime les classiques et de Canthilde: Défi XVIIIème

http://img.over-blog.com/300x116/2/99/28/34/divers/defi_classique.jpg

Commenter cet article

aBeiLLe 15/03/2010 18:56


Il est déjà sur ma PAL, tant mieux!!! :o)


Choupynette de Restin 16/03/2010 12:42


Bonne lecture alors! Tu vas voir, ça se lit super vite!


Nanne 13/03/2010 18:24


J'aime beaucoup ces petits Folio à 2€ qui permettent de faire relire des auteurs que l'on a oublié très (trop) vite parfois ! Et cette histoire me rappelle un peu les "Liaisons dangereuses" de
Choderlos de Laclos avec toutes ces femmes et cet homme qui leur court après par intérêt ...


Choupynette de Restin 13/03/2010 18:36


Eh oui, une très bonne idée cette collection... quand elle propose des textes dans leur intégralité. Proposer des extraits est périlleux je trouve...!


canthilde 12/03/2010 19:54


Il y a un nom pour les gens comme ça : une coquette. C'est Henry Fielding qui me l'a appris, j'avais d'ailleurs envie d'écrire une note sur le sujet. Je confirme donc que l'histoire est tout à fait
actuelle ! :'-)


Choupynette de Restin 12/03/2010 20:29


héhé! une bien agréable découverte!


Pickwick 08/03/2010 08:55


Ton billet pourrait à lui seul me convaincre de noter ce livre ! Mais le thème ne me tente pas plus que ça ;) Peut-être plus tard ?


Choupynette de Restin 08/03/2010 13:18


Alors si le thème ne te tente pas, pas la peine de se forcer!


Marie 08/03/2010 08:41


Ce livre a l'air vraiment très sympa !
Je note...


Nous sommes sociaux !