Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Habemus papam

Publié par Choupynette de Restin sur 13 Septembre 2011, 15:31pm

Catégories : #Petit & grand écran

Lorsque nous étions à Rome ce printemps, il y avait partout des affiches du film de Nanni Moretti, Habemus papam. Le seul nom de Michel Piccoli m'avait donné envie de voir ce film. Et l'avis de Papillon récemment m'avait convaincue.

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/83/75/73/19706160.jpgL'histoire: Melville est un cardinal parmi d'autres. A la mort du souverain Pontife, ils sont tous réunis au Vatican pour élire le prochain occupant du siège de Saint Pierre. Melville, pas plus que les autres d'ailleurs, ne veut être élu au poste. Et lorsque son nom fait l'unanimité lors d'un énième vote, son visage se défait. Aux vivas de la foule à la formule "Habemus papam" répond le cri désespéré de Melville, qui s'enfuit.

Gros problème pour le Vatican. Un psychanalyste est appelé, sans grand succès, et qui plus est, Melville se fait la malle! Panique à bord.

Je dois bien le dire. Je suis ressortie du cinéma avec une impression de "bof-bof". Certains passages, où Moretti montre à merveille tout l'aspect parade, communication, artifice du pouvoir, ou encore l'ennui alors que tout ce beau monde est cloîtré au Vatican, sont intéressants et très bien joués. Mais d'autres m'ont ennuyée. Du coup, j'ai trouvé le film très long, parfois redondant, mais surtout inégal dans son ensemble. Surtout les scènes avec Morettit le psychanalyste (hormis la première, lors de la tentative avortée de psychanalyse). On peut très bien trouver un sens à ses scènes: mélancholie, perte de repère de la société, angoisse de la charge et des responsabilités. Mais il manque quelque chose pour m'entraîner et me faire adhérer au projet cinématographique de Moretti. Tant pis.

Commenter cet article

L
<br /> <br /> Faut croire que si ! la programmation est en général très "américano-baston", tu vois le genre ?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> roh la laaaaaaaaaaa.<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> Je veux le voir ! Mais il n'a même pas été programmé près de chez moi, à Roubaix... pas le public pour, sans doute <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> c'est bête si c'est pour ça. Il n'y a quand même pas que toi à Roubaix qui apprécie ce genre de films!!!<br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> Je l'ai vu, et je ne sais pas quoi en penser! Ce n'est pas une vraie satire, cela tire vers le burlesque et la farce, côté Vatican.Ceci dit je ne suis pas étonnée que Moretti propose le sport<br /> comme expédient pour réconciler les cardinaux. Dans ses autres films le sport joue un rôle positif ( le volley et la natation, le rugby pas forcément...).<br /> <br /> <br /> Pour Piccoli, sa prestation m'a déconcertée, tout simplement.<br /> <br /> <br /> Je ne me vois pas faire un billet sur ce film.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> oui, c'est un film bancal. Je ne suis pas sûre qu'il soit totalement abouti. on a l'impression qu'il n'est pas allé au bout de son sujet.<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> <br /> Mince, je voulais le voir, juste pour Piccoli ! Du coup, je ne sais plus trop quoi penser ... Peut-être attendrai-je sa sortie en DVD. Moindre mal ... Si tu ne l'as pas encore vue, je te<br /> conseille "Tu seras mon fils" avec Niels Arestrup et Lorant Deutsch. Je l'ai trouvé vraiment bon, mais pas excellent !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> ah oui? j'hésitais... cela ne me tentait pas trop mais pour quoi pas?<br /> <br /> <br /> <br />
Y
<br /> <br /> Bon a savoir...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> mouais, comme tu dis.... j'aurais aimé le savoir avant!!! :)))<br /> <br /> <br /> <br />

Nous sommes sociaux !