Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Drive

Publié par Choupynette de Restin sur 20 Novembre 2012, 09:56am

Catégories : #Petit & grand écran, #coups de coeur

Un homme (Ryan Gosling), mécano de profession pilote par passion et cascadeur pour arrondir ses fins de mois, mène http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/93/95/19803697.jpgune vie tout ce qui semble de plus normal... Sauf quand il se décide à être chauffeur lors de braquages, faisant alors preuve d'un sang-froid et d'une dextérité au volant incomparables. Se sortant de situations a priori très compliquées. Sa vie bascule quand il rencontre Irène (Carey Mulligan), jeune femme vivant seule avec son petit garçon suite à l'incarcération de son mari. Une romance se développe entre les deux protagonistes, mais est stoppée net par le retour du mari. Retour qui va déclencher une spirale infernale de violence.

Il va m'être très difficile de vous parler de ce film que je n'avais pas vu lors de sa sortie au cinéma. L'image est magnifique, tant par le cadrage que par la lumière, les acteurs impéccables. Il se dégage quelque chose d'indéfinissable. Une tension permanente mais d'intensité variable tout au long du film. Quant à Ryan Gosling, que j'avais pu apprécier (sans plus cependant) dans La faille, est tout simplement époustouflant. Tout en intériorité, il dégage un magnétisme et charisme incroyables, tout en donnant l'impression d'n homme banal, sans histoire. Et pourtant on devine qu'il y a quelque chose de plus dans ce type au physique certes agréable, mais cependant pas hors du commun.

Traversé par des influences très marquées années 80 (la musique de Kavinsky, le blouson de Gosling, le générique en lettres rose fluo...) Drive est par moments presque hypnotique. Il alterne des passages plus intimistes, presque anodins, avec des moments de tension. Une tension qui va crescendo, jusqu'à une succession de scènes d'une violence sans fioritures mais à l'effet certain. Une violence qui jailli, qui explose, par à-coups. Médusant le spectateur.

La scène du masque résume à merveille toute l'ambiguité du personnage, la frontière infime qui sépare réalité et fiction dans la ville qui incarne le cinéma, elle est glaçante et magnifique.

Sur un scénario de l'épaisser d'une feuille de papier à cigarette, Drive m'a fait, vous l'aurez compris, un "effet boeuf". Je suis bien restée pendant 20 minutes avec des images du film défilant dans mon esprit.

 

L'avis de Dasola,

Commenter cet article

Neph 05/12/2012 12:35


Que j'ai aimé ce film ! Je viens de le regarder deux fois presque coup sur coup en DVD, et je l'adore. Ryan Gosling est fascinant, oui !

Choupynette de Restin 30/01/2013 17:48



absolument!!! sublime! et la scène du baiser dans l'ascenseur???



anjelica 21/11/2012 13:37


Wouah, tout cela dans ce film  Je crois qu'Ismail et moi, on devait être en version légumes, alors, ce soir là !

Choupynette de Restin 21/11/2012 18:41



c'est comme tout, tu sais, chacun y voit des choses que d'autres ne verraient pas et vice versa! je crains quand L'Homme va le voir, j'ai tellement encensé le film... ;)))



Emeraude 20/11/2012 22:02


Je garde un très bon souvenir de ce film. J'ai aimé le livre. Et j'écoute encore assez souvent la bande son !!!

Choupynette de Restin 21/11/2012 18:41



il faudra que je regardé si ils l'ont à la médiathèque ce cd tiens!



kathel 20/11/2012 20:20


Je te comprends ! Moi aussi, je l'ai vu la semaine dernière, et j'ai été très très agréablement surprise et séduite par le petit quelque chose que ce film possède de plus que les autres... Je le
place au niveau des films de James Grey, que j'adore ! 

Choupynette de Restin 21/11/2012 18:42



en en lisant plus sur le film, j'ai vu que ce réalisateur avait filmé Le guerrier solitaire, une film à l'image magnifique ... dont je n'avais rien compris!!



Nous sommes sociaux !