Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Carancho

Publié par Choupynette de Restin sur 22 Février 2011, 11:02am

Catégories : #Petit & grand écran

Sosa (Ricardo Darin) est un "Carancho" : un avocat spécialisé dans les accidents de la circulation à Buenos Aires. Grâce http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/78/18/74/19632325.jpgaux assurances et à la corruption, il profite sans scrupules des nombreuses victimes de la route qui enrichissent une poignée d’avocats et de policiers mafieux. Un soir, à la recherche de potentiels clients, il rencontre Luján, une jeune urgentiste qui cumule les heures de travail et se drogue régulièrement pour tenir. Leur histoire d’amour commence là, dans la rue, la nuit. Elle essaye de sauver la vie d’un homme, il essaye d’en faire son client.

MS et moi-même apprécions beaucoup le cinéma latino-américain, et notamment argentin. Nous avions été totalement emballés l'année dernière par le très bon Dans ses yeux, où Ricardo Darin jouait le personnage principal.

Nous étions donc enthousiastes à l'idée d'aller voir ce film. Malheureusement, je dois dire que le visionnage nous a laissé avec une impression très mitigée. En un mot comme en cent, ce film est un cauchemard.

D'abord parce qu'il donne à voir un Buenos Aires loin de la carte postale traditionnelle, du tango etc. En ce sens c'est un film dur qui nous plonge sans fioritures ni artifices dans une réalité cruelle et terrible. Misère sociale, misère intellectuelle, misère tout court. C'est le Buenos Aires des laissés pour compte, des travailleurs pauvres incapables de se payer une assurance médicale, d'une police corrompue et d'hôpitaux datant d'un autre siècle, où les malfrats s'entretuent à coups de pistolet dans la salle d'attente.

Ensuite, Carancho est un cauchemard pour le spectateur qu'il fait souffrir d'un ennui mortel passée l'heure et demie. Des scènes répétées à l'envi, et un scénario jusqu'au boutiste qui entraîne les personnages dans une spirale infernale à laquelle on a peine à croire, alors même que certains aspects sont survolés; Pourquoi, par exemple, Lujan accepte-t-elle de revoir Sosa après la tentative ratée d'accident simulé, qui coute la mort à un homme? Pourquoi ces deux personnages sont-ils attirés l'un part l'autre?

Finalement, un film dur, mais qui souffre de longueurs gachant le propos. C'est bien dommage.
L'avis de Dasola.

Commenter cet article

Naïk 01/03/2011 19:10



Bonjour Choupy :)
La littérature et le cinéma latino américain m'intéressent beaucoup. Je voulais le voir, mais il ne passait plus... Bon, j'ai moins de regret ! Je me ferai une cession de rattrapage vidéo.



Choupynette de Restin 02/03/2011 16:07



En espérant qu'il te plaise plus qu'à moi!



Gwenaelle 22/02/2011 13:42



Je crois qu'il ne m'aurait pas attirée de toute façon... 



Choupynette de Restin 22/02/2011 21:43



c'est pas un film joyeux en tout cas...



Nous sommes sociaux !