Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Blue Jasmine

Publié par Choupynette de Restin sur 25 Octobre 2013, 08:19am

Catégories : #Petit & grand écran, #coups de coeur

http://2muchponey.com/wp-content/uploads/2013/08/Blue-Jasmine_FR-202x300.jpgDernier film en date de Woody Allen, Blue Jasmine est clairement l'un de ses meilleurs de cette dernière décennie.

Jasmine (sublime Cate Blanchett) est une femme au statut envolé, ruinée, après l'arrestation puis le suicide de son mari (Alec Baldwin), escroc à la Madoff. Elle doit quitter New York et tout ce qu'elle aime (les soirées, la richesse, l'attention) pour "squatter" chez sa soeur Ginger (Sally Hawkins) (attention, elles ne sont pas "vraiment" soeurs: elles ont été adoptées) pendant quelque temps, histoire de savoir ce qu'elle va faire de sa vie. Jasmine n'est pas particulièrement aimable comme personnage. Et quand on commence à s'attacher, à être en empathie, Woody Allen propose une scène, un flash-back qui va nous révéler une nouvelle facette de son caractère qui, de nouveau, nous éloigne émotionnellement d'elle. Jasmine est égocentrique, persuadée de sa propre valeur (Dieu que ces prolos sont vulgaires! à l'image de Chili, le compagnon de Ginger), mais aussi complètement paumée, névrosée, alcoolique et gavée d'anxiolitiques.Et pourtant, on a envie qu'elle s'en sorte...

C'est un film très sombre, je trouve, que ce Blue Jasmine. Allen y offre le portrait d'une Amérique pas franchement glorieuse, des personnages plus ou moins médiocres, quelle que soit leur classe sociale. Allen parle des rêves qu'il faut atteindre à tout prix, sous peine de passer pour un raté, et de ce que l'échec de la démarche provoque de tristesse, de dépression.

La dernière scène, Jasmine parlant seule, pourrait bien être comprise comme une dénonciation de cette Amérique des super-riches qui ne parle plus qu'à elle-même, coupée du monde et des réalités - au bord du précipice.

Beaucoup parlent de l'aspet comédie de ce film, j'avoue ne l'avoir vu que très rarement. C'est un très beau film; mais soutendu par une tristesse pregnante. Du grand Woody Allen, largement à la hauteur de l'excellent Match Point. Rien de moins.

Ce mois-ci, les Etats-Unis sont à l'honneur chez Noctenbule, ceci est ma deuxième participation "ciné".

Commenter cet article

L
<br /> Tout comme toi, j'ai absolument adoré ce film ! J'y suis allée en traînant des pieds pour en ressortir bluffée, aussi bien par le film que par la somptueuse Cate Blanchett.<br />
Répondre
T
<br /> euh moi non plus je n'y ai pas vu d'ascpect comédie, comme toi j'ai trouvé ce film très noir! Certaines scènes sont cocasses mais ça n'en fait pas pour autant une comédie, plutôt un film<br /> satyrique j'ai trouvé.<br />
Répondre
C
<br /> <br /> absolument! J'ai remarqué que beaucoup le classaient dans le genre comédie/voire comédie dramatique. je trouve cela assez peu représentatif de l'esprit et du ton du film.<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> J'ai adoré!!!!<br />
Répondre
C
<br /> <br /> moi aussi! :)<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> moi, j'ai pas trop aimé au final hormis la prestation de Cate BLANCHETT. <br />
Répondre
C
<br /> <br /> c'est une formidable actrice!! j'espère qu'elle sera récompensée pour ce rôle.<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> D'accord, il faut vraiment que j'aille le voir :)<br />
Répondre
C
<br /> <br /> oui, vraiment!<br /> <br /> <br /> <br />

Nous sommes sociaux !