Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Le héros de la famille

Publié par Choupynette de Restin sur 3 Janvier 2007, 20:30pm

Catégories : #Petit & grand écran

Soir de la Saint Sylvestre. Petite virée au cinéma pour aller voir Le héros de la famille. Film de Thierry Kilfa sur un scénario de  Christopher Thomson, qui est bien le digne fils de sa mère...

L'histoire tient en quelques lignes: un homme Gabriel, ancien travesti célèbre tenant un cabaret, se suicide. Et la vie des gens qui l'entourent est bouleversée. Son plus proche collaborateur et fils de coeur, Nikki (joué par l'excellent G. Lanvin) ne reçoit de G. que des costumes de scènes. Et ses enfants eux, qui ont leur vie à paris, reçoivent tous les biens (maison et cabaret).

Les divers personnages de ce film vivent donc un double choc: la mort de Gabriel, et la succession, qui ne correspond pas du tout aux attentes des uns et des autres. Aux détours de dialogues alternant entre rire, larmes et souffle coupé par la dureté des mots lancés, CH. Thomson nous dévoile tous les travers et les qualités de ses personnages. Le prestidigitateur un peu raté (Nikki), Simone, son accolite et ex-femme apparament bien reconvertie dans le commerce du vin (miou-miou, parfaite), l'ex-femme numéro 2 (deneuve égale à elle même, et sacrément bien conservé (merci le bistouri)) qui avait tout fait pour détester son mari et le faire détester par leur fils Nino (michael cohen, très bon), marianne (l'excellent géraldine pailhas) fille de Nikki et Simone, rédac chef d'un journal super stressée et que son père indifère. En enfin, Lea (emmanuelle béart, qui en fait un peu moins que d'habitude) dont Nikki est sous le charme,et qui chante d'une voix envoutante au cabaret.

Les blessures à fleur de peau des personnages s'expriment par une violence des mots et des sentiments qui  est parfois cachée sous des dialogues teintés d'humour. Mais le fait est là, cette étrange famille, au sein de laquelle les rancoeurs sont si fortes, s'aime à sa manière. Gauchement, avec un malaise (un mal-être?) évident. La mort de Gabriel et l'héritage surprise les mettent tous devant leurs responsabilités. Mais surtout devant leur propre vie, ce qu'ils en ont fait, et ce qu'ils veulent en faire. Vient alors le temps des règlements de compte, des révélations. De la prise de conscience. Petit à petit, ces personnages pour la plupart centrés sur eux-mêmes et leurs sentiments apprendrons à comprendre l'autre, à l'accepter.

J'ai donc beaucoup apprécié ce film, qui nous offre une réflexion sur la vie et les rapports que nous entretenons avec nos proches.

Commenter cet article

yueyin 04/01/2007 22:41

Le film est beaucoup plus tentant après t'avoir lu....

Choupynette de Restin 05/01/2007 21:52

c'est vrai que la bande annonce ne donne pas vraiment envie. C'est le casting et l'auteur du scénario qui m'ont attiré. 

Anne-Sophie 03/01/2007 23:03

Très joyeuse année Choupynette !

Choupynette de Restin 04/01/2007 09:02

MERCI!!

Nous sommes sociaux !