Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


La grande Illusion

Publié par Choupynette de Restin sur 3 Octobre 2006, 09:44am

Catégories : #Petit & grand écran

Un très beau film du célébrissimeJean Renoir qui, malgré son grand âge (il est sorti en 1937), garde une actualité certaine.

L'intrigue (des prisonniers qui tentent de s'échapper) n'est qu'un prétexte à une étude des rapports entre les hommes en temps de guerre. Si les classes sociales sont abolies en quelque sorte devant les balles et la prison, elles n'en restent pas moi prégnantes. Ainsi, Boeldieu, l'officier français se sent véritablement une communauté de pensée avec Von Rauffenstein, son homologue allemand, comme en témoigne leur dernière scène. Le juif Rosenthal est apprécié de tous...pour ses colis savoureux qui changent du quotidien choux/pain. Mais on subodore que la guerre finie, tout redeviendra comme avant.

C'est un film sur la guerre, mais on ne voit pas une goutte de sang. On sent beaucoup plus la question des classes sociales. Notamment lorsqu'il s'agit d'évoquer les maladies de classe, qui petit à petit se "démocratisent". Et c'est toute la société française qui est passée au prisme de ces prisionniers contraints de vivre ensemble.

Un plaidoyer contre la guerre, mais pas contre les militaires, comme cela lui fut reproché. Car ici, les militaires ont de l'honneur. Et voient l'absurdité d'une guerre interminable.

J'ai aimé les notes d'humour semées ici et là, le spectacle de cabaret notamment, le jeu sobre des acteurs et la réalisation qui échappe au théâtralisme (néologisme, là, non?) de l'époque. Un film qui a certes vieilli techniquement, mais qui reste d'actualité, malheureusement.

Commenter cet article

T
D'un autre côté c'était assez logique puisque ça devait être l'exemple foiré !
Répondre
C
Tout va bien donc...
T
Sauf que mon second exemple n'a pas marché...snif
Répondre
C
Ben non, mais c'est pas grave... vilaine l'informatique, bou!!
T
Le secret de l'apostrophe est très simple : si on se plante au moment de recopier le code en bas, ça nous donne un autre code qui remplace, pour une raison inconnue, les apostrophes pas des slashes.<br /> Démonstration : yad'lajoi<br /> (ici tapé avec le bon code)
Répondre
C
Hm hm.. il me semble qu'il manque un ' après le y, non? Et puis ton histoire de code...rien compris! pfff
E
Navré, je reviens, cette fois l'apostrophe s'est correctement imprimé... pas comme sur mon premier commentaire, où il était chaque fois précédé de \\\ ?   J'écris ceci pour contrôler comment il apparaît cette fois... <br /> Ciao<br /> Erwin  <br />  
Répondre
C
Bonjour Erwin! pour la grandeur des caractères, il y en a des beaucoup plus importantes que celle que j'utilise. et pour les apostrophes, ma foi... c'est un anarchique c'est vrai, la façon dont elles apparaissent parfois. mais il n'y a pas de quoi s'en faire!
E
Rebonsoir,<br /> je découvre après publication que le système semble pas connaître les apopstrophes...  en effet, à chaque apostrophe voilà ce que ça donne :   '    y a-t-il un truc ? <br /> re ciao<br /> Erwin
Répondre

Nous sommes sociaux !