Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Indigènes

Publié par Choupynette de Restin sur 28 Septembre 2006, 18:01pm

Catégories : #Petit & grand écran

Comme je vous l'avais précisé, j'ai lu dans Première, l'interview des acteurs principaux et du réalisateur de ce film sur les soldats oubliés de la seconde guerre mondiale. Les soldats de l'empire. Cela m'avait incité à aller vite le voir.

Ce film est émouvant. D'autant plus qu'il ne fait pas dans le pathos et le misérabilisme larmoyant. On y voit des hommes, engagés volontaires (au contraire de ceux de la première guerre mondiale qui avaient été enrôlés de force) pour des raisons diverses, notamment l'argent (El flouz). Certains sont lettrés, d'autres illétrés.  Mais tous croient (plus ou moins) à la promesse de l'armée: l'égalité des soldats devant les balles et les promotions. Nous les voyons en Italie, en Provence, les Vosges . Avec eux, nous découvrons ce que l'on pourrait appeller le racisme ordinaire, la discrimination presque "sans s'en apercevoir" pour certains. Mais bien consciente pour d'autres. Ce sont les tomates réservées aux "français", les promotions et les permissions aussi. On assiste aux désillusions de nos quatre soldats, Saïd (un excellent Jamel Debouzze), Messaoud (Roshdy Zem, sobre), Yassir (Samy Naceri, un cran en dessous des autres niveau qualité et profondeur de l'interprétation) et Abdelkader (Sami Bouajila, excellent lui aussi). On est bouleversé par la dernière partie du film, dans le village des Vosges, défendu vaillamment, contre une esouade allemande.
La réussite du film tient, comme je l'ai dit, à sa sensibilité sans sensiblerie. On nous décrit l'injustice, le courage de ces hommes ordinaires dans une situation extraordinaire. C'est très bien joué, l'image est magnifique, sans fioritures. Les derniers plans sont frappants, pour nous français de 2006. On nous rappelle la faillite de notre Etat, de notre société, à honorer et respecter comme il se doit les soldats qui ont combattu pour notre liberté.
Sans tomber dans la culpabilisation gratuite.

Commenter cet article

M
Coucou,<br /> avec maman, lorsqu'on est allés voir "la tourneuse de pages", on a vu la bande annonce, ce film  a vraiment l'air bien et ton article me donnne encore plus envie d'y aller ! Il y a un autre film qui a l'air super : "world trade center" rien que la bande annonce nous a fait pleurer maman et moi ! Mais Indigènes est apparemment super-méga-génial ! Je vais harceler maman pour qu'on aille le voir ! <br /> bisous
Répondre
T
J'ai pas dit le contraire :-)<br /> Juste que j'ai trouvé les critiques et les effets d'annonces totalement disproportionnés vis à vis de la qualité du film (qui est "juste" bien :D). Je trouve quand même marrant que des critiques professionnels ne soient pas capable de prendre assez de recul pour juger un film...je ne remets nullement en cause son propos, en tant qu'enfant d'immigrés j'aurais honte de le faire. Simplement les critiques sont là pour nous dire "c'est bien" ou "c'est pas bien" et ce que ça vaut du point de vue cinématographique, or, curieusement, toutes celles que j'ai lues sont beaucoup plus axées sur sa symbolique que sur ce qu'il est.<br /> Un exemple tout bête : je me suis rendu le compte en allant le voir qu'en fait, je ne savais même pas quel en était l'histoire, le synopsis. Je savais juste que ça parlait de courageux tirailleurs...
Répondre
T
J'avoue avoir été déçu pas ce film, et je suis d'autant mal à l'aise pour l'exprimer que j'ai l'impression qui est très mal vu d'en dire du mal...<br /> D'ailleurs je n'ai pas envie d'en dire du mal, mais je suis senti comme qui dirait volé...on nous a beaucoup parlé des motivations du films (plus que louables), on nous a beaucoup parlés des acteurs (tous excellents) et on nous a finalement assez peu parlé du film en lui-même...lorsque je me suis retrouvé devant, j'ai eu le sentiment d'être en face d'un film de guerre dont la seule originalité était de montrer les tirailleurs, et j'ai eu l'impression de m'être fait avoir. Ca n'enlève rien à ses qualités cinématographiques, et c'est par ailleurs un bon film, mais la manière dont il a été promu me semble vraiment décalée par rapport à ce dont il s'agit en réalité...
Répondre
C
Au contraire! Un avis différent permet la discussion.... Et, oui, ce n'est qu'un film de guerre. Au final, il nous montre "juste" des hommes, "juste" d'une origine différente. A mon sens, la critque, même excellente, peut gâter le plaisir des spectateurs. Le film tient plus,à mon sens, à la charge historique et émotionnelle qu'ilporte, qu'à sa qualité, très bonne par ailleurs, et son originalité. Et c'est justement parce qu'il n'y a pas de grands discours revendicateurs déclamés par les acteurs, qu'il y a une revendication d'une histoire commune mais oubliée. Alors oui, ce n'est pas la très grand film de l'année intrinsèquement, mais il a une signification au-delà de lui même.
A
Je dois aller le voir ce week-end...
Répondre
C
J'attends ton commentaire avec impatience:-)

Nous sommes sociaux !