Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Je vais bien, ne t'en fais pas

Publié par Choupynette de Restin sur 15 Septembre 2006, 20:18pm

Catégories : #Petit & grand écran

Une indéniable réussite que ce film. Les acteurs sont épatants de justesse et de sobriété. Le scénario impéccable.

A son retour de  vacances, Elise, surnommée Lily, apprend que son frère jumeau s'est "barré". Sans raison hormis une dispute avec le père, Kad Merad, impressionnant. Sans explications. Pas un coup de fil, pas une lettre. Lily, petit à petit se désespère, s'enfonce dans l'anorexie. Elle est sur le fil du rasoir, au bord du précipice. Arrive alors la première lettre du frère, et le soulagement. Mais toujours, le questionnement, le doute. Pourquoi ne veut-il pas la voir? Pourquoi est-il réellement parti?

Je vais bien... est un film sur le mensonge, les relations au sein de la fratrie et de la famille. Les interactions entre les individus qui forment le noyau familial sont complexes, et montrées avec beaucoup de justesse, de sobriété. Le père est le prototype du chef de foyer de banlieue, trimant pour ramener le salaire qui fera vivre sa famille, dans un pavillon perdu aux milieux de milliers d'autres, identiques. La mère, probablement sans emploi, subit les humeurs des uns et des autres. Essayant, en vain souvent, de faire tampon entre les diverses personnalités qui s'affrontent. Enfin, les enfants, un peu rebelles, mais pas trop. Dans un rapport fusionnels, géméllité oblige.

Je ne décrirai pas plus l'intrigue ou les personnages car se serait gâcher l'histoire, qui nous offre un très troublant pieds de nez en guise de coup de théâtre final. Dire plus serait insuffisant et à la fois beaucoup trop. Je vous laisse découvrir ce film fort, émouvant, qui m'a, comme le dit si bien Anne, cloué à mon fauteuil.

Commenter cet article

J
Merci de m'avoir incité à voir ce film qu'il ne faut surtout pas louper... ni dévoiler. Quels beaux portraits sensibles humains et profondément vrais dans leur banalité... banalité qui les conduit quand même à des comportements extraordinaires. J'ai aimé autant chaque personnage. Dommage que les circonstances ne m'aient pas permis d'aller le voir avec mes copines Domi et Donine pour partager cette émotion avec elles.
Répondre
C
Je suis contente que ce film t'ais procuré autant d'émotion et de plaisir qu'à moi...
J
Bien, je me permets - chacun son rôle - d'émettre une note dissonante dans ce touchant concert unanime. A lire ici: http://acide-critique.over-blog.com/article-3948560.htmlEt bonne journée!
Répondre
C
Ah! J'attendais ton billet, ma réponse... sur ton site ;-)
J
J'y cours!! je voulais attendre qu'il passe à mon petit ciné de quartier LE VENISE à SOMMIERES  (pub!) mais tant pis, tu en parles trop bien et j'ai trop envie de le voir.
Répondre
T
Très bonne critique. J'ai beaucoup aimé ce film, il m'a agréablement surpris
Répondre
C
@Anne: je n'ai pas lu le livre... mais si il est aussi frppant que le film, ça doit être un chef d'oeuvre!<br /> @Osmany: j'adooore la musique, elle colle si bien au film! je ne sais pas si on peut se la procurer mais je cherche;....<br /> @Agapanthe: tu verras c'est un film superbe et poignant. extrêment bien servi par des acteurs tout en sobriété.<br /> @Tibo: bienvenu! Je dois dire que je n'étais pas si "surprise" que ça puisque les avis étaient unanimes! (chez les bloggueurs j'entends)
A
Je sens que je vais adorer exactement le genre de film que j'apprécie.
Répondre

Nous sommes sociaux !