Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Les Heures, M. Cunningham

Publié par Choupynette de Restin sur 13 Septembre 2006, 15:32pm

Catégories : #Ma bibliothèque

A lire les critiques parues sur ce livre, je n'a vraiment pas l'impression d'avoir lu le même... Marianne Spozio dans A voir-A lire: "Se mêlent les plaisirs minuscules et les questions sans réponse. S’inscrit au plus profond de chacune la soif d’idéal, le désir irrépressible de créer la beauté, qu’il s’agisse d’un gâteau, d’un roman ou d’un bouquet. Arrêt sur image, bulles éclatant à la surface irisée du temps, moments inaltérables, magiques, simples et pourtant essentiels. Cette heure où... brillante, précieuse étincelle dans l’écume des heures ordinaires de trois femmes. Et leurs destins qui convergent vers un coup de théâtre, où se retrouvent réunis en apothéose poignante les trois "acteurs" indispensables à la littérature romanesque : un écrivain, un lecteur, un personnage de fiction. Éblouissant !"

Tout ce que j'ai vu ce sont des femmes foncièrement insatisfaites, certes en quête de beauté et de perfection, mais celle-ci, jamais accomplie, ne fait que les enfermer un peu plus dans le désespoir et le désarroi. Le suicide n'est jamais loin. Virginia Woolf vacille sur le fil de la folie. Mrs Brown (Laura) aime et déteste à la fois sa vie de femme au foyer des années 50. Clarissa quant à elle, newyorkaise des années 90, est... à vrai dire je ne sais pas vraiment quel est son problème! Elles sont toutes trois reliées entre elles par l'oeuvre de Virginia, Mrs Dalloway. Laura, car elle est fascinée par le personnage de Clarissa. Et Clarissa, pour son prénom d'une part, et pour le surnom que lui donne Richard, un ancien amant, "Mrs Dalloway".

Si par moments, j'ai apprécié le style de l'auteur, je l'ai globalement trouvé trop brouillon. Peut-être justement parce qu'il suit les pensées des personnages. Des pensées éphémères, qui rebondissent d'idée en idée. C'est ça l'impressionnisme en littérature? alors, je ne suis pas du tout impressionniste! Certes les questionnements des personnages font parfois échos, mais je n'ai jamais accroché, jamais ressenti un quelconque sentiment vis-à-vis de ces trois femmes. Pour ce qui est du coup de théatre, selon Marianne Spozio, ce n'en a pas été un pour moi, j'avais déjà compris de quoi il retournait dès le troisième chapitre... Bref, ce livre est une totale déception.

Commenter cet article

S
Personnellement j'ai adoré ce roman tout en finesse et très impressioniste, il est vrai, mais un impresionisme si modéré comparé à celui de Virginia Woolf !
Répondre
S
j'ai adoré ce livre que je trouve très savament construit. Je n'ai pas encore vu le film, mais il fait partie des DVD que je VEUX voir! J'aime Virginia Woolf aussi.
Répondre
A
Moi, j'avais beaucoup aimé ce livre et il m'a donné l'envie de découvrir V.Woolf dont je n'avais rien lu. Et j'ai aussi trouvé le film très émouvant.De plus les 3 actrices sont superbes!
Répondre
L
Je n'ai pas lu le livre mais j'ai vu le film que j'ai beaucoup aimé. j'ai même failli verser une petite larmounette à le fin. Sniff.
Répondre
C
Je me laisserai très probablement tenter par le film, il est à ma bbliothèque...

Nous sommes sociaux !