Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Basé sur les évènements tristement célèbres ayant eu lieu à la fin du 17ème à Salem, The crucible est une parabole sur l'intolérance, le mensonge et au final, le besoin de croire au Diable, l'Autre maléfique  perpétuellement à la recherche d'une brèche pour détruire la "bonne" société.
Cette pièce écrite au début des années 1950 fait une comparaison directe avec le MacCarthysme et la chasse aux "Rouges".
Brillament écrite, la pièce se lit comme un thriller, même si l'on sait d'avance comment cela se finit. On assiste impuissant à l'inéluctable. La montée de l'hystérie, l'ignorance et la foi aveugles poussent les innocents dans les geôles et vers l'échafaud. Quand la délation devient preuve, quand le mensonge fait office de vérité divine, plus rien ne peut empêcher l'ignominie, la folie meurtrière. Au travers de ce fait divers atroce, Miller nous raconte le pire de l'humanité, nous rappelle que la tyrannie n'est jamais loin quand la raison s'estompe au profit de l'émotion et des croyances aveugles. La force de cette pièce vient de ce qu'elle est adaptée de faits réels, mais tient surtout au fait que Miller y insère des commentaires sur les personnages ou sur l'intolérance.
Avec tout juste 110 pages, The Crucible est un rappel implacable et puissant de la facilité avec laquelle une société peu dérailler, sombrer dans la plus abjecte des violences: celle qui est justifiée par une soi-disant justice divine. A lire absolument.
Tag(s) : #Ma bibliothèque, #coups de coeur
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :