Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Une américaine instruite

Publié par Choupynette de Restin sur 17 Avril 2009, 06:04am

Catégories : #Ma bibliothèque, #coups de coeur

John Cheever a été surnommé le "Tchekhov des banlieues". Bon. Vu mon passif avec cet auteur russe (deux déceptions, dont une chroniquée ici), heureusement que je n'ai pas su cela avant d'entamer ma lecture!!! Mais passons.
Dans cette courte nouvelle, évoque le couple plus qu'atypique que forment  Jill et Georgie. Jill est, comme le titre l'indique, instruite et intelligente. Et à ce titre, elle estime ne pas avoir à se "coltiner" les corvées ménagères. Elle s'adonne à ses hobbies, ses associations, l'écriture, sans considérer plus que cela sa vie de couple ou son enfant. Ce dernier, d'ailleurs, en fera les frais.
Une américaine instruite est précédée de Adieu mon frère, une nouvelle elle aussi centrée sur la famille et l'impact des choix individuels sur cette cellule si fragile. Dans ce texte plus long, le narrateur, un des frères, raconte comment une réunion de famille de plusieurs jours à exhacerbé à l'extrême les tensions pré-existantes, jusqu'à un geste irrévocable - et terrible du narrateur envers son frère.
Cheever, nouvelliste américain (1912-1982) aime à rentrer dans les foyers de la classe moyenne américaine, à en décortiquer les manies, les travers, les petites haines et autres calamités. Avec une plume vive, acérée, parfois désabusée, mais jamais déplaisante, Cheever emmène son lecteur loin dans l'exploration des sentiments et resentiments de ses personnages, leurs doutes, leurs angoisses. Au final, le lecteur ressort de ces nouvelles le coeur serré ou révolté, mais jamais insensible ou indifférent.
J'ai beaucoup apprécié cette lecture, même si dans le cas d'Une américaine instruite, j'hésite encore sur la misogynie ou non de l'auteur...

Commenter cet article

H
J'ai lu "déjeuner en famille" de Cheever. Un recueil de nouvelles, que j'ai beaucoup beaucoup aimé et qui a en gros le même sujet (analyse de la société américaine). Et si mes souvenirs sont bons, "Adieu mon frère" fait aussi partie de ce recueil.Je me suis toujours dit que je relirais cet auteur avec grand plaisir, je note donc ton titre !
Répondre
N
A mon avis, il doit y avoir un fond de misogynie dans ce texte ! Mais c'est juste personnel ...
Répondre
C
<br /> hmm<br /> <br /> <br />
M
Il me semble que j'avais déjà repéré un titre de cet auteur mais je ne suis plus sûre. En tout cas, celui-ci devrait me plaire.
Répondre
C
<br /> POur tenter le coup, franchement, ça serait bête de se priver... une petite centaine de pages!<br /> <br /> <br />
Y
Les intellectuels doivent-ils tenir une balai ou cirer leurs chaussures, vaste question ! S'il y en a un qui répond qu'il y a des femmes de ménage pour ça, je l'atomise !
Répondre
C
<br /> hihihi<br /> <br /> <br />
B
Moi qui aime la littérature nord-américaine et le format "nouvelle"... Cela devrait me plaire ! Je note donc !  ;-)
Répondre
C
<br /> Je te le prêterai avec plaisir!<br /> <br /> <br />

Nous sommes sociaux !