Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


La semaine commence bien!

Publié par Choupynette de Restin sur 6 Avril 2009, 21:32pm

Catégories : #Mon oeil!

A la radio ce matin, j’ai entendu une nouvelle fort surprenante : le « trou » (ou plutôt devrait-on dire l’abysse) de la Sécu s’est creusé à tel point qu’il va atteindre les €17 milliards cette année. Vraiment, ma surprise fut grande. Car, si je ne m’abuse cela fait plusieurs années que la Droite de Mr S. a engagé des plans de réduction des dépenses. Médecin référent, médecin traitant, parcours de soin, déremboursement de médicaments non essentiels ou dits « de confort », l’€ symbolique payé par la patient pour chaque boîte de médicaments prise à la pharmacie et j’en passe… Et c’est ainsi que depuis des années les mesures s’enchaînent, toujours au détriment du patient, et le résultat est là. Quelle efficacité ! Un doublement du déficit, ça c’est la Rupture et l’Efficacité en action !!!

Que ce passe-t-il ? Une des raisons est l’augmentation du chômage, et donc par extension directe la diminution des recettes de la Sécu dont une grosse partie est prise sur la masse salariale. Soit. Mais la crise a bon dos, étant donné que depuis quelque temps déjà les diverses actions entreprises par le gouvernement ressemble plus à un remake des Danaïdes et de leur tonneau qu’autre chose.

En effet, toutes les exonérations de charges consenties depuis de nombreuses années à l’égard des entreprises, et qui n’ont pas été compensées comme elles auraient dû l’être par l’Etat. La Cour des Comptes, qui n’est pas connue que je sache pour son gauchisme, avait déjà tiré la sonnette d’alarme en 2007. Certaines exonérations sont certes justifiées comme par exemple l’intéressement ou participations, mais elles ne concernent qu’un nombre très restreint, et surtout coûtent très cher. Les stock-options, les tristement célèbres stock-options, sont également exonérées…Cherchez l’erreur !

Mais ne vous inquiétez pas, l’Etat, pour réduire ce déficit, va transférer une partie des remboursements aux mutuelles. Comment ça, c’est encore pire ?

Commenter cet article

Alain 15/04/2009 21:10

Un petit bonjour d'un revenant...Le déficit de la vieille dame est politique car Droite et Gauche se sont données comme objectif est de refiler la santé au privé pur et dur comme ça s'est passé en GB et aux US. On connaît le résultat. La débandade financière va peut-être les faire revoir leur copie. Par ailleurs si l'état reversait les taxes sur les alcools, tabacs .... comme prévu par la loi, la sécu serait excédentaire.Que cela ne t'empêche pas de dormir :)) Bises et plein de caresses à Cerise 

La liseuse 11/04/2009 19:14

Je suis toujours impressionnée par cette somme. c'est phénoménal ! Et malheureusement ce n'est pas prêt de changer. J'ai aussi appris dernièrement que le livret A allait passer en dessous de 2 %. c'est vraiment honteux. et c'est toujours les mêmes qui payent pour rattraper les conneries des autres. Mais ça m'énèrve à un point... Bon week-end  quand même

choup 14/04/2009 19:42


merci! ;)


choupynette 09/04/2009 08:43

Je savais que j'aurais dû te dédicacer ce billet d'opinion.. ;)) je suis en tout les cas, absolument d'accord avec toi!

Anjelica 08/04/2009 18:54

Excuse, je voulais dire 'majorité des chaînes'.Bisous quand même Choupynette

Anjelica 08/04/2009 18:52

Depuis quelques temps, je fais comme YueYin, pas suffisamment de santé physique pour m'énerver tous les jours avec les infos surtout que les gens suffisent chàque jour à me taper sur les nerfs.En tout les cas, comme Aifelle et tant d'autres, nous feront partis des gens pas suffisamment pauvres (et tant mieux) et pas suffisamment riches et on va bien être 'emmerder'.Quelle France, allons nous laisser à toi et à nos enfants.Droite libérale où ceux qui ont du fric et du pouvoir s'en mettront encore plus dans les poches, banlieues à feu et à sang régulièrement avec communautarisme exascerbé et religion de plus en plus présente (dire que nous étions une société laïque), individualismes et incivismes au quotidien et télé-réalité sur la majorité des chances. Dire que j'aimais mon pays

Nous sommes sociaux !