Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Le breit

Publié par Choupynette de restin sur 8 Mars 2009, 09:18am

Catégories : #Mon oeil!

Comme beaucoup de femmes, j'aime les belles choses, les beaux habits, et plus largement la mode . Pour autant, et ceux et celles qui me connaissent le confirmeront, je suis loin d'être une fashionista.
Le sujet qui nous intéresse aujourd'hui, n'est rien d'autre que le "breit". Le breit est ce que je considère comme le summum de la connerie humaine, du désintérêt de la vie, quelle qu'elle soit, de l'appât du gain et j'en passe. Mais qu'est-ce donc que le breit, me direz-vous?
Le breit, comme son doux nom ne le dit pas, est de la fourrure. Mais pas n'importe laquelle. Il s'agit d'une fourrure à l'aspect doux, soyeux. C'est de la fourrure de mouton. Pardon, d'agneau. Pardon, de foetus d'agneau. Oui, vous avez bien lu. Un foetus. Dont on a avorté la mère pour l'en extraire et récupérer sa fourrure, qui doit sa douceur et son aspect si particulier au liquide amniotique.
Quand j'ai entendu cela, lors d'un reportage TV récemment diffusé, je dois dire que j'ai eu un moment de stupeur total. Je me suis dit que j'avais mal entendu. Et le vendeur de cette boutique de luxe, filmé en caméra cachée, de continuer et d'expliquer que la beauté de cette fourrure est inégalable. "Dommage pour la bestiole".
Comme beaucoup, je porte des chaussures en cuir, j'ai une veste en peau de mouton (adulte), ce sont des bêtes qui sont entièrement "utilisées" si j'ose dire: leur fourrure, leur viande, etc. Les autres fourrures, vison, renard etc, me déplaisent fortement. Mais là, c'est vraiment, vraiment à vomir. Comment est-ce que quelqu'un à eu l'idée abominable d'avorter des brebis? Pour moi c'est incompréhensible. C'est à vous dégoûter de la mode qui aime aussi à faire maigrir affreusement ses modèles, et par extension ses clientes. Je me demande bien jusqu'où la "créativité" de nos chers stylistes et autres grands noms de la mode nous emmènera.

Commenter cet article

Martin 09/02/2012 18:52


C'est vraiment à gerber . Je n'ai plus aucun espoir envers cette humanité qui détruit la nature pour son propre confort . L'humanité disparaîtra sous le poids de sa propre connerie et dans
quelques millions d'années, le règne vivant aura oublié l'Homme, cette erreur monumentale.

bonnie 09/02/2012 10:34


les prédateurs sont les humains et je,tu il... est prédateur. Avec +ou- de cruauté, analyse tes gestes dans une journée et tu verras. Ne parlons pas des
dictateurs...Si tu voyez comment sont les poulets et les porcs que tu manges...et la vieille voisine que tu croises a-t-elle du chauffage...


Refuse les dictâts de la mode et les actionnaires gagneront moins et cesseront leur pratique cruelle.Sois toi-même et tu seras + gai. L'apparence n'est rien, seul le
fond de la pensée interesse.


bonne vie Carpe diem

mango 04/04/2009 22:51

Je ne connaissais pas: je suis dégoûtée!

choup 05/04/2009 11:00


pareil... révoltant!


Jo Ann v. 27/03/2009 05:17

J'ai vu le même reportage, et pendant le dîner, je crois que j'allais m'évanouir ! Je suis pour la fourrure de lapin, de mouton, parce que tout est consommé... mais tué rien que pour la fourrure... ach ! Et avorter... ça dépasse l'entendement...

Nataka 10/03/2009 16:36

Répugnant. J'ai aussi déjà vu des cuisiniers piler et écrabouiller vivants des crabes dans la marmite, tout en expliquant très calmement que c'était la meilleure méthode, d'un point de vue gastronomique.Perso, je ne mange plus de chair d'animal, et j'essaie de me limiter en cuir au niveau vestimentaire. Un max de chaussures en toile, et même mon bracelet de montre est en plastique. J'ai une autre vision de l'élégance.

Nous sommes sociaux !