Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


The dark knight

Publié par Choupynette de Restin sur 28 Septembre 2008, 08:38am

Catégories : #Petit & grand écran

Après Batman Begins, Christian Bale, que certaines adorent magnifestement, revient dans une nouvelle aventure du justicier de Gotham City.
Ici, Batman se retrouve aux prises avec le Joker, psychopathe retors, qui ne recule devant rien pour parvenir à ses fins. Et pendant deux heures et demi, le duel, auquel participe activement le procureur de la ville, Harvey Dent, le futur Double Face, fait rage.
Un film long donc, mais qui m'a scotchée à mon fauteuil, sans que je me demande jamais "ça finit bientôt?". Alors apparemment, pour les fans du Batman original, celui des Comics, ce n'est pas le meilleur. Mais pour ceux qui n'en savent pas plus que cela sur la version papier du justicier chauve-souris, c'est un très bon film, plein d'action. Avec des personnages partagés, une très bonne interprétation, Heath Ledger en tête. Et qui à mon sens vole la vedette à Christian Bale. La qualité de son jeu est tout bonnement époustouflante.
Etonnamment dans ce Dark Knight, pas de foules de gadgets, même si bien entendu la technologie joue un grand rôle. D'ailleurs, une certaine technologie de surveillance utilisée par Batman a fait dire à quelques critiques cinéma que c'était un film fasciste. Dans un certain sens, je comprends cette critique. Ce que fait Batman contient en germe le discours totalitaire habituel: "je fais ça pour votre bien, même si vous ne vous en rendez pas compte. Je vous contrôle pour votre propre protection". Et c'est un discours qui me dérange. Un peu comme lorsque Jack Bauer répère à tout va, "je n'ai pas de preuves mais je sais que j'ai raison, faites moi confiance"...Et ce discours se continue en pire encore à la fin du film avec la manipulation de la vérité, pour le bien de tous...et je dois dire quand même que cela me dérange beaucoup. Oui, c'est de la fiction, mais on sait à quel point la fiction influence l'imaginaire des gens... qui me dit qu'ils ne vont pas intégrer ce concept de manipuler la vérité pour le bien commun? Et où est la limite? Les dérives de ce genre de rhétoriques sont évidentes...

Commenter cet article

S
Etant une inconditionnelle des comics et connaissant parfaitement la plupart des personnages, je peux dire (comme d'autres) que c'est le meilleur des Batman, Tim Burton en faisait finalement un personnage un peu cliché et un joker kitsh. Ici le réalisme fait froid dans le dos et Batman n'est pas le gentil héro que tout le monde attend, il a des zones d'ombre qui font du bien à un cinéma très aspetisé et le concept de la manipulation, les gens en sont victimes chanque jour grâce à nos cher politiciens qui ne voient que les prochaines élections en jouant avec leur démagogisme et une haine des petites gens qu'ils ont difficile à cacher (cela peut paraître contradictoire mais c'est vrai).
Répondre
C
@Emeraude: si cela ne se généralisait pas, je n'en tiendrais pas compte, mais ça fait beaucoup je trouve!
Répondre
E
j'ai trouvé ce film excellent, et comme tu dis, la présentation de Heath Ledger est plus qu'excellente. Je n'avais pas du tout vu ce côté fasciste, mais j'aime bien la comparaison que tu fais avec Jack Bauer, c'est vrai que ça devient vite agaçant ! ;-)
Répondre
A
Je l'ai enfin vu cette semaine! Et bien, le genre de discours dont tu parles ne m'a pas trop gêné, après tout, on est à Gotham, ce n'est pas la réalité, mais je l'ai effectivement trouvé un peu trop démonstratif et surtout...très long...et confus par moment. Soit il aurait dû être plus long pour expliquer plus certains passages, soit couper certaines scènes... M'enfin, ce n'est pas le pire Batman non plus.  ;-)
Répondre
C
@Fashion/lilly: On se calme les filles!!! y'en aura pour tout le monde (ou presque!!)@Yue: Merci! tu ne me fais pas de remarque sur une autre image...???
Répondre

Nous sommes sociaux !