Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Le voile des illusions

Publié par Choupynette de Restin sur 24 Août 2008, 09:19am

Catégories : #Petit & grand écran

Vous allez dire que je suis fan d'Edward Norton puisque je vous propose encore un billet sur un de ses films après L'illusionniste. Mais il se trouve que c'est le hasard de la programmatoin télévisuelle.

Londres, 1920. Après un mariage trop vite accepté pour convenances sociales, Kitty part avec son mari, Walter, médecin bactériologiste, pour vivre à Shanghai où il doit mener des recherches. Rapidement, la jeune femme tombe amoureuse d'un autre homme.
Lorsque Walter découvre l'adultère dont il est victime, il promet à Kitty de lui accorder un divorce qui ne mentionnera pas son infidélité et lui conservera ainsi une réputation sans tache, si son amant quitte sa femme pour l'épouser. Walter sait que cet homme place sa carrière avant ses nombreuses conquêtes féminines...
Abandonnée par son amant, brisée, Kitty accompagne son mari dans une région où une épidémie de choléra balaie les populations et où les guerres locales font rage...

Le voile des illusions, réalisé par John Curran, est un beau film, autant par l'histoire de ce couple qui tant bien que mal tente de renouer des liens, que par l'image ou la musique. Kitty interprétée par Naomi Watts est le prototype de l'enfant de bonne famille, indépendante, qui souhaite par le mariage échapper à sa famille. Walter quant à lui, est un homme amoureux mais fier. Qui compte bien faire payer à son infidèle et inconstante de femme son infidélité, autant par la parole que par les actes. Mais petit à petit, notamment poussée par l'ennui, Kitty se découvre ouverte aux autres et non plus seulement centrée sur ses besoins. Et au fil des jours, aidant tout deux à leur manière les victimes du choléra, Walter et Kitty vont se rapprocher.
John Curran nous montre là un couple qui, après être parti sur de mauvaises bases, apprend finalement à s'apprivoiser, se comprendre et se respecter. En toile de fond, la Chine des années 20, lorsque le choléra frappait, ajoutant un peu plus de tension à une situation déjà tendue avec les colons anglais. L'incompréhension entre les deux cultures, si différentes. Une Chine qui va révéler le caractère des personnages, leurs motivations, et ainsi jouer un rôle important dans le couple.
Enfin, je mentionne la musique, absolument magnifique, d'Alexandre Desplat justement récompensée par un Golden Globe, qui a su varier les styles, et insérer la magnifique Gnossienne n°1 de Satie...un vrai plaisir pour les oreilles! On ne dira jamais assez l'importance de la bande son dans un film, à quel point elle marque une atmosphère, les caractères des personnages etc...

Commenter cet article

coming+soonn 18/05/2009 12:18

un très joli film à voir vraiment!!!!!!!!

anjelica 03/11/2008 15:39

C'est bizarre, tu notes l'importance de la musique dans ce film et pour ma part, je ne l'ai pas vraiment entendu...

choupynette 27/08/2008 23:35

j'espère que tu vas mieux! gros bisous poulette

anjelica 26/08/2008 22:52

Je ne connaissais pas, je le note car il me semble que c'est le genre de films qui devrait me plaire.Bisous Choupynette :) 

choupynette 26/08/2008 20:43

Ahhhh.... une bonne raison de plus pour lire le livre! C'ets bien au final tous ces films adaptant des oeuvres: on découvre des auteurs!!

Nous sommes sociaux !