Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Quand l'empereur était un Dieu

Publié par Choupynette de Restin sur 2 Août 2008, 15:36pm

Catégories : #Ma bibliothèque

Dans son premier roman, Julie Otsuka témoigne brillamment de l'internement des américains d'origine japonaise lors de la Seconde guerre mondiale, au lendemain de l'attaque de Pearl Harbour.
Nous suivons le calvaire d'une famille sans nom, anonyme, dont nous ne connaîtrons jamais les prénoms. Cet anonymat tient le lecteur à distance de ces personnages, tout en le frappant plus encore.
De l'annonce du "déplacement", au retour dans une maison vandalisée, la mère et les deux enfants vont vivre l'incertitude des conditions de détention du père, de la durée de leur détention etc. Chaque jour le moindre détail prend une importance énorme, pour se souvenir des jours heureux avant la déportation (puisque c'est de cela qu'il s'agit), une boucle d'oreille, une odeur, un magasine.
J'ai trouvé ce livre à la fois glaçant, et après coup (lecture) émouvant. Durant ma lecture, j'ai été mise à distance par l'auteur grâce à un style froid, asceptisé, l'absence de noms propres des protagonistes. Mais après avoir reposé ce livre, l'ampleur de la chose m'a prise à la gorge. Tous ces gens dont on brisé la vie, enfermés sans raison, auxquels on a interdit de parler leur langue, de vivre normalement leur religion (à laquelle fait référence le titre de l'ouvrage), dont les maisons ont été occupées et pillées par de "vrais américains".... Cela ne peut pas laisser indifférent!

Commenter cet article

C
@Kesalul: ce livre, bien que court, est un bon début...@Aileean: oui! et on peut parler des camps du sud de la France pour les républicains espagnols, etc etc. L'histoire de l'humanité semble regorger d'exemples de camps....
Répondre
A
C'est intéressant car effectivement ce sont des pans de l'histoire qui sont totalement occultés. C'est fou de penser qu'aux USA, il y avait des camps... De même qu'il a existé aussi des camps pour les ressortissants allemands chez les Alliés...
Répondre
K
Comme Karine et Anjelica, je ne connais pas grand chose sur ce sujet et ce roman pourrait combler ce vide...Merci
Répondre
K
Comme Karine et Anjelica, je ne connais pas grand chose sur ce sujet et ce roman pourrait combler ce vide...Merci
Répondre
A
Je n'ai rien lu sur ce sujet mais il y a bien longtemps, j'avais vu un bon film sur ce sujet mais je ne me rappelle plus le titre.
Répondre
C
<br /> Ah dommage.. si tu t'en souviens dis le moi!<br /> <br /> <br />

Nous sommes sociaux !