Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


The Magdalene sisters

Publié par Choupynette de Restin sur 19 Juillet 2008, 10:34am

Catégories : #Petit & grand écran, #coups de coeur

Peter Mullan offre avec les Magdalene sisters, un film puissant, sur un pan de l'histoire irlandaise ignorée de beaucoup, mais qui quelque part ne surprend pas plus que cela.
Les soeurs de Marie-madeleine sont une congrégation qui a sévit jusqu'au milieu des années 1990. Elles offraient
(et pas gratuitement) un service de blanchisserie aux hôtels restaurants et autres. Les pensionnaires, qui n'étaient bien sûr pas rémunérées pour leur (très dur) labeur, étaient pour nombre d'entre elles des filles-mères. Auxquelles evidemment on retira l'enfant, sans demander leur avis. D'autres jeunes filles avaient été violées, d'autres encore étaient considérées comme "trop belles" et donc pecheresse en puissance, etc... Toutes étaient des VICTIMES d'un système (catholique), d'une culture (catholique) et de traditions (catholique) qui traitaient les femmes comme des êtres inférieurs, prompts à la débauche et à la "faute".
The Magdalene sisters nous raconte la vie d'une de ces "institutions" dans le comté de Dublin dans les années 1960. Trois jeunes filles y sont amenées. L'une a été violée, l'autre est trop jolie et proche des garçons (mais n'a commis aucune faute), la dernière a donné naissance a un bébé, et ses parents ne veulent plus entendre parler d'elle. C'est leur trop long séjour chez les soeurs que l'on nous donne à voir. L'incompréhension d'abord, pourquoi sont-elles là? comme une victime se retrouve punie? puis les humiliations, les brimades, le travail acharné, sans répit, ingrat et difficile. 
Peter Mullan n'épargne personne ici, des individus comme des systèmes et des traditions. Dans une interview en bonus sur le DVD, il souligne qu'il n'a pas montré les histoires les plus dures. Les plus horribles. Car tout ce qu'il raconte est vrai à 99%. Mullan a le bon goût de ne pas tomber dans le larmoyant, le pathos. Et c'est tant mieux.
On ne peut qu'être révolté à la vue de ce film, de ce que l'obscurantisme religieux, et les diverses traditions qui découlent des enseignements religieux.
 

Commenter cet article

Céline 27/04/2011 18:36



Je suis complètement d'accord avec toi, sauf sur une expression : non, on ne les enferme pas parce que ce sont des "pècheresses en puissance". Ce qu'explique la mère supérieure,
c'est qu'elles sont des séductrices, même involontaires, et qu'on les retire ainsi du regard des hommes parce que ces pauvres petits sont incapables de se contrôler.


Cela me met en rage !!!



Yohan 02/08/2008 12:38

J'ai le film lors de sa sortie il y a maintenant 5 ou 6ans, et j'en garde des souvenirs très forts. Pas grand chose à ajouter aux autres commentaires, si ce n'est une félicitation de re-parler de ce film passé un peu inaperçu !

nina 26/07/2008 23:13

J'ai moi aussi adoré ce film, et c'est bien que le bonus nous informe que cette histoire est véridique et de plus vraiment proche de nous, brr ça me glace le sang et ça me révolte aussi.....C'est super d'avoir fait un article sur ce film.

Maeve 26/07/2008 14:58

J'avais adoré ce film ! Actrices formidables. Il montre aussi certaines effroyables religieuses qui sont les premières "vicieuses", toutes frustrées qu'elles sont ! Bref, tout l'hypocrysie d'une société. (il n'y a qu'à regarder toutes les revues "hot" qui traînent dans les kiosques à journaux irlandais pour se faire une idée, même si la France n'a rien à leur envier de ce point de vue-là...). Je garde un souvenir fort de ce film

Webdouwap 26/07/2008 11:34

"Chalut" ! J'ai vu ce film lorsqu'il est sorti au cinéma, et je l'ai beaucoup aimé aussi pour ces mêmes raisons que tu exprimes très bien dans ton billet. Merci au passage de ta visite, ça m'a permis de découvrir aussi ton blog, que je trouve très sympa, bye !

Nous sommes sociaux !