Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


La 37ème heure

Publié par Choupynette de Restin sur 11 Avril 2008, 15:01pm

Catégories : #Ma bibliothèque

Sarah Pribek, inspectrice spécialisée dans la recherche de personnes disparues, dans un Comté proche de Minnéapolis, découvre la disparition de son mari Shiloh. Elle mène donc l'enquête sur celui-ci, et va découvrir beaucoup de choses sur son passé
Compton utilise intelligemment les allers-retours entre passé et présent pour nous dévoiler, au travers de souvenirs de la narratrice, les points d'orgue de l'histoire de Sarah et Shiloh. Et la découverte par notre inspectrice du passé chaotique et caché de son mari, issu d'une famille très croyante de l'Utah, à l'éducation très rigide, et qu'il quitta à 17 ans. Mais les réponses ne sont pas celles que l'on attend. Et Sarah, tout comme le lecteur, fera face à la question intemporelle: connaît-on vraiment les êtres qui comptent le plus pour nous? Assurément non, est la conclusion de ce polar.
Alors, si parfois Compton delaye un peu trop son intrigue, avec des petits faits de la vie quotidienne qui font un peu "remplissage de page", elle nous propose un roman intéressant sur la manière dont chacun traite ses problèmes, leur fait face. Et les répercussions de ces décisions sur ceux qui les entourent.  J'ai apprécié que Compton ne nous proposent pas des personnages unidimensionnel, comme c'est trop souvent le cas dans le genre "thriller". Au contraire, tous les protagonistes ont une part d'ombre, qui va bien au-delà de la simple "mauvaise pensée". Certaines questions sont d'ailleurs laissées sans réponse, ce qui est logique si l'on considère le type de narration utilisé ici.
En somme, un bon roman, quelques faiblesses, légitimes puisqu'il s'agit d'une première pour cette auteure, mais qui a le mérite d'aborder des questions épineuses, sans tomber dans le voyeurisme, ni apporter de réponses toutes faites.
Ce livre fait partie de la sélection polar du Prix des lecteurs des éditions LDP, et il est intéressant de noter que jusqu'à présent, les seuls qui aient eux grâce à mes yeux, sont deux premiers romans....

Commenter cet article

G
Ca vient d'où cette sélection Livre de Poche? (Question idiote qui trouvera naturellement sa réponse quand j'aurais remonté le fil de ton blog!)
Répondre
S
Tu es tagguée ! ;-)
Répondre
K
Je suis comme soulagée de voir que tu en aimes quelques uns de cette sélection qui semble ma foi pénible!
Répondre
T
il est intéressant de noter que jusqu'à présent, les seuls qui aient eux grâce à mes yeux, sont deux premiers
romans....C'est surtout qu'on commençait tous à désespérer qu'il y en ait un second ! Je finissais par ne même plus avoir de conneries à dire sur la sélection ;-)
Répondre
C

Et on sait que pour que tu n'aies plus de conneries, il t'en faut!!!


Y
Enfin, un roman qui te plait dans la sélection, ça se fête :-))
Répondre
C

Celui là et puis Sur ma peau de G Flynn, qui était vraiment bien aussi


Nous sommes sociaux !