Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Les femmes de l'ombre

Publié par Choupynette sur 17 Mars 2008, 19:56pm

Catégories : #Petit & grand écran

Une bande annonce sympa, des actrices que j'aime bien (julie depardieu, malgré son côté fofolle en interview. Ou peut-être à cause de cela justement!), retard pou rla séance de MR-73, du coup, nous voilà parti pour la seconde guerre mondiale, et un commando de 5 femmes qui ne se connaissent pas, dont la mission sera d'évacuer un géologue anglais  connaissant les secrets de l'opération Overlord.
femmes.jpgSur la papier tout va bien. Un film sur la résistance, de l'action. A l'écran, c'est moins bien. A vrai dire, la reconstitution du Paris de l'époque (concorde vide et métro avec poinçonneur) est parfaite, les costumes idem. Tout cela est trop lêché à mon goût. Les maquillages impéccables. (Voir Sophie Marceau alors qu'elle est censée avoir été passée à tabac par la Gestapo).
Mais je crois surtout que le film souffre d'un défaut de construction. Le spectateur est tout de suite plongé dans l'action, et pour ainsi dire, n'en sort plus. J'aime le rocambolesque, ça ne fait jamais de mal. Là, les situations s'enchaînent, nsa sun tourbillon qui oblitère preque toute vraisemblance. Deux heures non stop. Et presque pas de répit pour les héroïnes. Du coup, pas de moments de calme, et pas ou peu de découverte des caractères, des histoires de ces femmes. Alors on m'objectera que  l'on découvre leur caractère par leurs actions, leurs trahisons, leur courage. Certes.  Mais on ne s'attache pas à ces femmes. Sauf peut-être à celle jouée par Julie Depardieu. Louise (jouée par Marceau) est une femme forte, tellement qu'elle semble inhumaine et son chagrin presque forcé. Ecriture ratée du rôle ou mauvais jeu de Marceau? Je ne sais pas. Peut-être les deux. Car la plupart des personnages sont à la limite de la caricature.
De même, la rencontre entre Susie et le Colonel allemand, son ancien amour qu'elle doit tuer, est expédiée en 5 minutes chrono. Alors qu'elle aurait dû être un moment dramatique, plein de tension et d'intensité. Il n'en est rien.
Je regrette une réalisation trop travaillée, ou du moins tellement travaillée que cela se voit. Et cela pèse sur le film.  Cette histoire avait un vrai potentiel, et sans ce côté reconsitution parfaite, personnages stéréotypés, je me serais volontiers laissée emporter.

Commenter cet article

sylire 28/03/2008 19:09

Je suis assez d'accord avec toi. J'ai publié ce jour un petit billet sur ce film :http://sylire.over-blog.com/article-18029107.html

Yohan 26/03/2008 09:39

L'histoire aurait pu m'intéresser, mais quand j'ai vu que le réalisateur était Jean-Paul Salomé, celui qui a déjà commis Belplhégor et surtout Arsène Lupin (alors qu'il bénéficiait avec Duris et Scott-Thomas d'un formidable casting), navet de première, je me suis dit qu'il valait mieux que je passe mon tour. Et tu sembles me donner raison ! 

Gaël 23/03/2008 18:11

Mais ça va pas d'aller au ciné pour t'infliger Sophie Marceau? T'as perdu un pari, ou quoi? On est pas loin de l'auto-mutilation... Fais attention à toi!

yueyin 18/03/2008 22:07

JE suis toujours réservée quand il s'agit de film de guerre, il aurait fallu une critique véritablement enthousiaste pour me faire surmonter mes préventions... donc non décidément ce film ne me tente pas :-)

JV-culture-deconfiture 18/03/2008 11:59

Cela confirme les premières sensations que des amis m'ont communiquées. Cette histoire me rappelle Le réseau Corneille de Ken Follet. 

Choupynette 18/03/2008 20:15

On m'a éffectivement parlé du livre de Follet en le comparant au film... sachant qu'ilvaudrait mieux lire le livre!

Nous sommes sociaux !