Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


La 13ème marche

Publié par Choupynette de Restin sur 10 Mars 2008, 23:06pm

Catégories : #Ma bibliothèque

Deuxième polar de la sélection du mois. Après Sur ma peau, j'ai enchaîné sur le livre de Ruth Rendell, considérée comme une grande prêtresse du polar anglais. Ouais.
"Mix, un garçon un peu perdu, pas si méchant du reste, a la superstition du chiffre 13. Il habite à Notting Hill, sous les combles d’une maison délabrée, au milieu des cadavres d’insectes. Son rendell.gifidée fixe est Jon Christie, un tueur en série mythique qui a rendu célèbre le 10 Rillington Place. Il est obsédé par une Noire, superbe mannequin, qu’il harcèle. Sa logeuse, Gwendolen Chawcer, est tout aussi recluse - elle s’enferme peu à peu dans ses livres, et dans la lecture de Charles Darwin. La maîtresse des lieux et son locataire vivent dans un monde étrange, qui n’appartient qu’à eux. Mais quand Mix succombe au maléfice du chiffre 13, la violence, longtemps contenue, explose au dernier étage." Voilà ce qu'en dit la 4ème de couv. souvenez-vous des discussions sur les blogs sur la façon dont nous choisissions nos livres. La 4ème de couerture est une chose importante, si ce n'est cruciale. Et là, je trouve qu'elle donne un aperçu  enjolivé de cet ouvrage.
J'en ai trouvé le rythme lent au possible, sans véritable suspense; si ce n'est de savoir comment Cellini va finir par se faire attraper par la police.  Je me suis ennuyée comme pas possible, même si je suis allée jusqu'au bout de ma lecture, m'imaginant, à tort, qu'enfin le talent passé de Rendell referait surface. Ce fut donc en vain que je terminai ce livre assez insipide, à l'intrigue limitée. Que bien sûr je ne vous conseille pas.
Comme de nombreux auteurs à succès, Rendell perd en force et en finesse au fil des ans. J'ai lu il y a fort longtemps A judgement in stone (publié en France avec pour titre L'analphabète) que j'avais trouvé passionnant. Prenant. Qui fut d'ailleurs porté à l'écran par Chabrol. Depuis, j'ai lu Regent's Park qui m'a aussi ennuyé, tant et si bien que je ne l'avais pas fini.  Peut-être qu'un rythme d'un livre par an c'est trop....
Prix des lecteurs Livre de Poche
Catégorie polar, mars 2008

Commenter cet article

Rackam 31/03/2008 23:02

Bien d'accord avec vous. Rendell finit par ennuyer. J'ai eu énormément de mal à terminer ces 13 marches. Ma lecture fut une sorte de chemin de croix dont je me demandais à chaque station si je ne devais pas descendre et emprunter une nouvelle voie. Aucun de ses personnages n'est crédible et c'est bien dommage car on sent que cette histoire aurait pu tenir la route avec un peu plus de volonté et de finesse.Prix des lecteurs livre de poche : En nombre d'ex vendus ?? a mon avis, tout comme moi, se sont laissés avoir par le nom de l'auteur... Lisez plutôt une vraie auteur : Vargas. Mais inutile de vous la présenter je parie que vous la connaissez très bien.A bientôt pour de nouvelles lectures.

Sophie 22/03/2008 21:57

Je ne savais pas que Siki mon chat faisait mannequin à ses heures perdues!Trêve de plaisanterie, j'ai lu La demoiselle d'honneur de Ruth Rendell, après avoir vu le film de Chabrol tiré de ce livre et je n'avais pas spécialement été emballée.

Lou 13/03/2008 17:25

Bouh, je vois le chiffre 13, le chat noir et tout et tout, comme dans les bons films d'épouvante des années 70, je vois Notting Hill (et là mon coeur se met à battre plus fort) et là.... plouf ! C'est un bouquin nul... LOL En tout cas merci de m'avoir évité de lire un navet :)

Choupynette 14/03/2008 20:55

Et ces temps ci, j'ai beaucoup de déceptions! mais je ne désespère pas!!!

Gambadou 11/03/2008 22:10

Bon, comme je ne suis pas polar et que la couverture ne me plaisait pas plus que ça.... si on rajoute ton commentaire, voilà une économie de lecture !!!

yueyin 11/03/2008 11:48

Grande pretresse, grande pretresse.... y'a pourtant mieux et beaucoup mieux dans les polars anglais... moi elle m'a toujours ennuyé la ruth bon je n'ai pas lu l'analphabète...

Nous sommes sociaux !