Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


it's a free world...

Publié par Choupynette de Restin sur 21 Janvier 2008, 22:17pm

Catégories : #Petit & grand écran

...Mais rien n'est gratuit. On peut faire ce que l'on veut. Ou presque.
Voilà en tout cas, en très résumé, le nouveau et excellent film de Ken Loach.  Un film engagé, bien sûr, plein de force et de lucidité sur notre monde. Et peu d'espoir aussi.

 
 
loach.jpgAngie se fait virer d'une agence de recrutement pour mauvaise conduite en public. Elle fait alors équipe avec sa colocataire, Rose, pour ouvrir une agence dans leur cuisine. Avec tous ces immigrants en quête de travail, les opportunités sont considérables, particulièrement pour deux jeunes femmes en phase avec leur temps.
Pourtant, elles vont rapidement se rendre compte que rien n'est rose, et que pour survivre, on est parfois obligé de mettre un mouchoir sur ses principes.Ce que fera allègrement Angie. Au grand dam de son père, ancien syndicaliste.

Une fois de plus Ken Loach nous donne à voir le côte implacable du capitalisme, où un médecin polonais, pour gagner un peu plus, devient ouvrier sur un chantier en Grande-Bretagne, où une Ukrainienne donne des euros durement gagnés en backshish à la recruteuse venue à Kiev. Angie, folle de rage contre ses anciens patrons, va rapidement et sans aucun regret, appliquer leurs propres valeurs: les gens sont des pions, interchangeables et corvéables à merci.

Les personnages ne sont pas caricaturaux, loin de là, les acteurs jouent très bien, le scénario est simple, et pourtant nous sommes surpris de voir jusqu'où Angie va aller pour son business. Du Ken Loach pur et dur, révolté mais pas utopiste. Un film à voir, donc!


Commenter cet article

Yohan 06/02/2008 12:00

Un bon film de Ken Loach en effet. Heureusement que certains cinéastes ne jurent pas que par le divertissement (qui est parfois utile, cependant)

Naïk 22/01/2008 23:55

J'aime beaucoup le cinéma de Ken Loach et ce film me tente beaucoup !

Nous sommes sociaux !